Suisse: Retour à l’heure d’hiver ce week-end

Publié

SuisseRetour à l’heure d’hiver ce week-end

L’heure dʼété prendra fin ce dimanche 25 octobre. A 3h du matin les horloges devront être reculées à 2h. L’heure d’été reviendra le 28 mars.

Il faudra reculer d’une heure montres et horloges dans la nuit de samedi à dimanche. 

Il faudra reculer d’une heure montres et horloges dans la nuit de samedi à dimanche.

Keystone

Dimanche, les Suisses gagneront une heure de sommeil: à 03h00, il faudra reculer les horloges à 02h00. L’abolition du changement d’heure annuel est au coeur des débats en Europe, mais aucune décision n’a encore été prise.

Le changement dʼheure à fin octobre est souvent associé au passage à l’heure d’hiver. «Mais en réalité, il n’y a que le temps normal et lʼheure d’été», souligne l’Institut fédéral de métrologie (METAS) dans un communiqué mardi. Lʼheure normale effective en Suisse est, depuis plus de 125 ans, lʼheure dʼEurope centrale.

L’heure d’été existe en Suisse depuis 1981. Elle avait été introduite pour harmoniser les horloges helvétiques avec celles des pays voisins. «Cette décision a surtout été motivée par des raisons économiques», note le METAS, puisqu’une différence temporelle peut avoir des conséquences sur les transactions commerciales ou les transports, par exemple.

L’éventuelle abolition du changement d’heure annuel fait actuellement l’objet de discussions politiques, en Suisse mais aussi au sein de l’Union européenne. En mars 2019, le Parlement européen avait demandé que le passage à l’heure normale soit supprimé dès 2021. Toutes les décisions n’ont toutefois pas encore été prises, tant sur le plan de lʼUnion européenne que dans chaque État.

Echec de l’initiative

En Suisse, un comité dirigé par la conseillère nationale Yvette Estermann (UDC/LU) et Armin Capaul, père de l’initiative des vaches à cornes, avait lancé une initiative pour abolir le changement d’heure. Mais elle n’aboutira pas. Deux mois avant le délai, elle n’a récolté que la moitié des 100'000 signatures nécessaires, a indiqué Yvette Estermann.

La Lucernoise aurait voulu imposer l’heure d’hiver durant toute l’année. La crise du coronavirus a mis des bâtons dans les roues de son texte. «Les gens ont actuellement d’autres problèmes.»

Jusqu’à nouvel avis, la réglementation actuelle reste en vigueur, souligne le METAS. Le dimanche 28 mars 2021, nous passerons donc de nouveau à l’heure d’été.

(comm/NXP)

Ton opinion