Uri: Retour aux sources en fêtant le 1er Août au Grütli
Actualisé

UriRetour aux sources en fêtant le 1er Août au Grütli

Reportage sur la prairie mythique à l'heure de célébrer la Confédération. Entre lancers de drapeaux et discours, la manifestation est bien huilée.

par
Jean-Bernard Mani
Simonetta Sommaruga, en musicienne avertie, a dirigé la fanfare au moment de lhymne national.

Simonetta Sommaruga, en musicienne avertie, a dirigé la fanfare au moment de lhymne national.

Fêter le 1er Août dans le berceau de la Suisse, cela se mérite. Pour avoir accès à l'amphithéâtre, il faut d'abord poser sa candidature. Car si l'entrée est libre, les places sont limitées à un peu plus de 1000 personnes, dont l'identité est contrôlée par les forces de l'ordre. Il faut dire que la prairie qui surplombe le lac des Quatre-Cantons est à peine plus grande que deux terrains de football.

Cérémonie sobre et émouvante

Samedi, les bateaux partis de Brunnen (SZ) ont donc débarqué 1300 personnes. Une fois en haut de la pente, raide, les «pèlerins», une majorité de cheveux blancs, arrivent sur le pré chers aux Trois Suisses. Ici, pas de brasier géant ou de feux d'artifice. La manifestation, qui dure à peine deux heures, se veut plus sobre, se focalisant sur les discours et quelques traditionnels lancers de drapeaux. Quelques tables et bancs sont pris d'assaut par les visiteurs âgés, tandis que d'autres, plus jeunes, squattent les prés, s'asseyant sur les chemins marqués par les vaches. Au sommet de la prairie flotte un immense drapeau rouge à croix blanche. On est bien certain d'être en Suisse.

La présidente de la Confédération à la tribune

En cette année électorale, la présidente de la Confédération est présente, renouant ainsi avec la tradition, interrompue depuis huit ans. Simonetta Sommaruga plaide pour une Suisse ouverte, courageuse et confiante avant que l'hymne national, repris en cœur par tous les participants, vient clore la manifestation. Dans un grand moment d'émotion patriotique.

Ton opinion