alternative: Retour aux sources réussi de Starsailor

Actualisé

alternativeRetour aux sources réussi de Starsailor

Après plus de trois ans de silence studio, le groupe anglais s'est remis en question.

par
Olivier Delaloye

Depuis que ce quatuor a sorti, en 2003, le tube «Four to the Floor», plus rien n'a été comme avant. Un peu déboussolé par ce succès, Starsailor a tenté de récidiver deux ans plus tard, avec un troisième album en demi-teinte. Toujours très apprécié dans son pays, cela n'était plus forcément le cas ailleurs. Ces musiciens hors pair – leur prestation lors du 40e Montreux Jazz Festival reste mémorable – ont choisi de revenir à des compositions plus simples, ne cherchant pas le tube à tout prix.

«All the Plan» ouvre avec un titre («Tell Me It's Not Over») d'une troublante similitude avec Coldplay. Ce premier single accroche grâce, entre autres, au gimmick joué par le piano. Mais s'il fallait trouver un point de comparaison avec l'ensemble de ce quatrième album, il se ferait sans conteste avec le groupe The Verve, ne serait-ce que pour l'interprétation vocale de James Walsh. Il suffit d'écouter la petite ballade teintée de folk «Boy in Waiting» pour s'en convaincre.

On doit les deux moments forts de ce CD à la belle ballade «You Never Get What You Deserve», produite avec beaucoup de simplicité, et à «The Thrames». Ce titre à l'intro digne d'une BO extraite d'un film de Tarantino mélange avec subtilité le blues au folk. Ce nouveau Starsailor mérite plusieurs écoutes, histoire d'être apprécié pleinement.

Starsailor, «All The Plan».

Déjà disponible.

Ton opinion