E-sport : Retour dans le monde réel pour les pros de «Dota 2»
Publié

E-sport Retour dans le monde réel pour les pros de «Dota 2»

Malgré des embûches liées au Covid, le Major de Singapour a débuté samedi dans un hôtel de luxe de la ville

par
Loïc Gebhard
Les équipes jouent dans leur chambre d’hôtel, en réseau local.

Les équipes jouent dans leur chambre d’hôtel, en réseau local.

DR 

L’événement est symbolique pour les fans de «Dota 2»: après une année blanche en raison de la pandémie, le tournoi Major de Singapour a pris ses quartiers dans la mégalopole asiatique ce week-end, et ce jusqu’au 4 avril. Avec à l’affiche les meilleures équipes mondiales du jeu de Valve, il s’agit de la première compétition en présentiel depuis mars 2020. Le fait que celle-ci se déroule dans un hôtel de luxe fermé au public n’a toutefois pas empêché le virus de donner des sueurs froides aux organisateurs et aux structures.

Défi organisationnel

À peine deux jours avant le début des hostilités, les Ukrainiens de Na’Vi et les Sud-Américains de Beastcoast ont ainsi annoncé leur retrait du tournoi à cause de contaminations et de cas-contacts au sein de leurs teams. D’autres formations comme T1, Neon Esports et Nigma ont, elles, dû opérer des changements de dernière minute pour les mêmes raisons. Enfin samedi, c’est un membre du staff qui était testé positif.

Face à ces mauvaises nouvelles, One Esports a dû modifier le format en catastrophe. À l’issue de la phase «Wild Card», ce ne sont donc pas seulement les deux teams chinoises PSG.LGD et Vici Gaming qui ont passé l’épaule, mais aussi les Européens de Team Liquid, repêchés pour l’occasion.

Quant à la phase de groupes, qui se termine mardi, elle verra avancer sept équipes au lieu de six en play-off. Où patientent déjà les cinq meilleures teams régionales du globe, dont les favoris Team Secret.

Ton opinion

1 commentaire