Retour des annonces de radars et bouchons
Actualisé

Retour des annonces de radars et bouchons

La société Natel futé vient de faire faillite, en raison de l'augmentation du coût des SMS.

Mais son service d'alertes pourrait renaître bientôt grâce au groupe Omnicom. «Nous avons développé une méthode d'information moins chère et moins intrusive que le SMS, confie Sébastien D'Amico, directeur financier d'Omnicom. Ce système par GPRS affiche sur l'écran du téléphone mobile une carte qui recence en temps réel l'ensemble des événements routiers d'une région.»

En fait, avant de mettre la clé sous la porte, Natel futé développait un service semblable. «Nous aurions été concurrents», admet Sébastien D'Amico, qui négocie la reprise des 29 000 abonnés, des fournisseurs et des ex-employés de Natel futé.

(gim)

Ton opinion