E-sport : Retour fracassant des Coréens au sommet de «LoL»
Publié

E-sport Retour fracassant des Coréens au sommet de «LoL»

Les surprenants Chinois de Suning n'ont pas réussi à conserver le titre mondial dans le giron de l'Empire du Milieu. Ils se sont inclinés 1-3 contre Damwon samedi.

1 / 11
Les Coréens de Damwon ont remporté la finale des Worlds samedi. 

Les Coréens de Damwon ont remporté la finale des Worlds samedi.

David Lee/Riot Games
Le show d’avant-finale était à la hauteur de l’événement. 

Le show d’avant-finale était à la hauteur de l’événement.

Zhang Lintao/Riot Games
Les masques étaient de rigueur dans le public. 

Les masques étaient de rigueur dans le public.

David Lee/Riot Games

«Nous avons restauré la gloire de la LCK», la ligue professionnelle coréenne de «League of Legends», a asséné Nuguri samedi après avoir remporté la finale face à Suning (1-3). Depuis ses cinq titres d’affilée entre 2013 et 2017, dont trois remportés par SKTT1 et sa star Faker, la Corée n’avait en effet pas réussi à atteindre la finale des Worlds. Privée cette année de T1, la Péninsule a donc vécu comme un soulagement le sacre de Damwon.

À Shanghaï, dans un stade accueillant tout de même 6000 spectateurs malgré les normes Covid, Suning s'est bien battu, à l'image du premier pentakill de l'histoire de la finale des Worlds réussi par Bin en deuxième manche. Mais la formation No 3 de Chine, qui avait éliminé ses compatriotes de JDG et surtout de TES en play-off, n'a pas tenu le choc face au No 1 coréen, laissant échapper le trophée remporté par ses compatriotes d'IG (2018) et de FPX (2019). Pourtant étincelant lors de ces Worlds, le jungler SofM (Suning) a été littéralement surclassé par son vis-à-vis Canyon, logiquement élu MVP de cette finale.

«Nous avons travaillé plus dur que les autres équipes durant cette année, c'est pour ça que nous avons atteint ce niveau», a expliqué Canyon. C'est cette abnégation qui a permis à Damwon, éliminé par les Européens de G2 en quarts de finale en 2019, de prendre sa revanche en demi-finale cette année face aux mêmes G2. Tout au long de ces Worlds, Damwon a prouvé que la team était un cran au-dessus de ses opposants en matière de choix stratégiques et de maîtrise parfaite de la gestion des objectifs neutres et des teamfights.

(mey)

Ton opinion

20 commentaires