Retour rapide au pays des autres étudiants suisses

Actualisé

Retour rapide au pays des autres étudiants suisses

Après le meurtre d'une étudiante bernoise de 17 ans étranglée en Irlande, les 42 autres élèves suisses en séjour linguistique à Galway vont rentrer dès que possible en Suisse.

Peut-être cette semaine encore, a précisé jeudi à l'AP Dominique Sudan, directeur de l'école professionnelle commerciale (EPC) de Fribourg où était inscrite la victime.

Sur les conseils de psychologues irlandais, les élèves ont quitté leur famille d'accueil et ont été logés dans un hôtel. Cela leur permettra de discuter des événements avec les deux enseignants responsables suisses sur place. Le retour en Suisse sera organisé conjointement par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), la représentation suisse à Dublin et le gouvernement fribourgeois.

«Nous soutenons l'école en organisant un prochain retour du groupe d'étudiants», a dit jeudi à l'AP Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du DFAE. Le DFAE reste en contact avec la famille de la victime et les autorités irlandaises.

Domiciliée à Hinterkappelen, près de Berne, la jeune fille suivait une formation d'employée de commerce à l'EPC de Fribourg. Le séjour linguistique était organisé en partenariat avec une école irlandaise. De tels séjours ont lieu depuis plusieurs années dans la cité de Galway, sans aucun problème jusqu'ici. «Nous sommes tous très choqués», a déclaré Dominique Sudan.

La jeune Suissesse était arrivée à Galway le week-end dernier pour suivre un cours de langue d'une durée de deux semaines. Son corps sans vie a été découvert par un promeneur avec son chien mardi matin (avant-hier) près d'une voie ferroviaire qui relie Galway à Renmore, dans l'ouest du pays. La jeune fille a été étranglée, selon l'autopsie.

Elle avait quitté la maison de sa famille d'accueil à Renmore la veille au soir pour pour aller rencontrer des amis dans un pub du centre-ville à l'issue du premier jour de cours. La police n'a pas confirmé l'hypothèse d'une agression à caractère sexuel évoquée par plusieurs médias. Elle mène l'enquête pour retrouver l'auteur du meurtre et a lancé un appel aux témoins. (ap)

Ton opinion