Actualisé 14.10.2012 à 17:29

Afghanistan

Retrait britannique et allemand en 2013

Les soldats allemands et britanniques se retireront massivement de l'Afghanistan, l'an prochain.

La Grande-Bretagne et l'Allemagne ont annoncé un retrait important de leurs militaires qui contribuent aux forces de l'OTAN en Afghanistan. Londres devrait rapatrier plusieurs milliers de soldats, Berlin plusieurs centaines, a-t-on appris dimanche.

«Ce sera important, ce qui signifie plusieurs milliers, et non plusieurs centaines, même si ce ne sera pas la majorité» du contingent britannique sur place, a déclaré le secrétaire britannique à la Défense, Philip Hammond, à la BBC.

La Grande-Bretagne, qui possède le deuxième contingent étranger en Afghanistan après celui des Etats-Unis, doit retirer quelque 500 hommes du pays cette année, et il en restera environ 9000. Toutes les troupes de combat britanniques doivent quitter l'Afghanistan d'ici la fin 2014.

Les déclarations de Philip Hammond laissent penser qu'un contingent maximum de 4500 soldats pourrait quitter le pays dès l'an prochain. Au total, plus de 430 soldats britanniques ont été tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention internationale contre les taliban à l'automne 2001.

La Grande-Bretagne a par ailleurs annoncé avoir inculpé de meurtre cinq soldats des Royal Marines envoyés en Afghanistan, dans le cadre d'une affaire qui remonte à l'an dernier.

Au total neuf Royal Marines ont été arrêtés par la police militaire britannique cette semaine mais «quatre d'entre eux ont depuis été relâchés sans être poursuivis», indique le ministère dans un communiqué. Conformément aux instructions du parquet militaire, les cinq autres soldats «ont été inculpés de meurtre et ont été maintenus en détention».

«Affrontement avec un insurgé»

Jeudi soir, le ministère avait annoncé l'arrestation de sept premiers Royal Marines, soupçonnés d'avoir commis un meurtre lors d'un «affrontement avec un insurgé», précisant qu'»il n'y avait pas de civils impliqués». Deux autres Royal Marines ont ensuite été arrêtés en raison des mêmes soupçons, l'un vendredi et l'autre samedi, selon le ministère.

De son côté, le magazine «Spiegel» a rapporté dimanche que l'Allemagne va réduire «significativement» l'an prochain le nombre de ses troupes en Afghanistan.

Le nombre actuel de 4900 soldats, le plus haut à avoir été atteint depuis les début de l'intervention, devrait être réduit «largement sous les 4000» quand le gouvernement allemand demandera au parlement en janvier un nouveau mandat pour ses forces armées en Afghanistan, selon l'hebdomadaire.

Cinq cents soldats de l'actuel contingent allemand sont déjà sur le point d'être retirés d'Afghanistan avant la fin 2012. Les troupes étrangères ont commencé à partir et toutes les forces combattantes auront quitté le pays avant la fin 2014, selon le calendrier de retrait avalisé par les Etats Unis et l'OTAN.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!