11e révision de l'AVS: Retraite à 65 ans pour les femmes

Actualisé

11e révision de l'AVSRetraite à 65 ans pour les femmes

Les femmes doivent s'attendre à travailler jusqu'à 65 ans à l'avenir.

La commission de la sécurité social du Conseil des Etats suit son homologue du National sur ce point, mais elle est prête à faire un geste pour faciliter financièrement la retraite anticipée des petits revenus.

Le relèvement d'un an de l'âge de la retraite pour les femmes dans la 11e révision bis de l'AVS ne faisait guère de doute après le «non» du peuple l'an dernier à la retraite flexible dès 62 ans préconisée par la gauche. La commission s'est prononcée en faveur de cette hausse par 10 voix contre 2, ont indiqué vendredi les services du Parlement.

Compte tenu de la menace de référendum d'ores et déjà brandie, la commission entend toutefois quelque peu rééquilibrer le projet, passablement édulcoré par le Conseil national il y a une année. Elle a étudié quatre modèles comprenant un coup de pouce financier pour les personnes souhaitant quitter la vie active avant l'âge légal.

Réduction modulée

Au final, la commission a opté, par 8 voix contre 5, pour un système de réduction des rentes non pas linéaire mais modulée en fonction du revenu. L'introduction de barèmes différenciés vise à ce que le pécule mensuel versé aux bas salaires qui prennent une retraite anticipée soit moins amputé que celui des hauts revenus.

La commission a toutefois décidé que cette réglementation ne serait appliquée que pendant dix ans. Cette période devrait servir à évaluer le bien-fondé de l'expérience. C'est pourquoi la commission a rejeté un modèle analogue mais illimité dans le temps. Celui-ci prévoyait en outre un écart plus important entre les réductions.

Rente-pont enterrée

Les deux autres variantes en discussion - aides financières aux rentes-ponts et versement d'une prestation de préretraite - n'ont eu aucune chance. Contrairement au Conseil fédéral, la commission est contre l'idée d'accorder un soutien fondé sur les besoins de certaines catégories de la population.

La 11e révision bis de l'AVS ne doit passer au Conseil des Etats qu'en juin, soit cinq ans après le rejet par le peuple de la première mouture. La commission doit encore se pencher sur certains points, en particulier sur la question de l'employé qui continue de travailler tout en touchant une rente. Le dossier est donc retiré du programme de la session de mars.

(ats)

Ton opinion