Proche-Orient : Retraite d'Abbas si un Etat palestinien est reconnu
Actualisé

Proche-Orient Retraite d'Abbas si un Etat palestinien est reconnu

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pourrait démissionner dans l'année s'il parvient à réaliser ses objectifs politiques.

Le plus important de ces souhaits est la création d'un Etat indépendant, dit-il dans un entretien publié samedi par le quotidien italien «La Repubblica».

«Lorsque j'ai été élu, mon programme était le suivant: amélioration de la sécurité, de l'économie et du développement social, réconciliation palestinienne et indépendance de notre Etat», déclare-il.

«L'accomplissement de tout cela est possible cette année. Je prendrai ensuite ma retraite», a-t-il aussi confié au quotidien italien avant une visite dans la Péninsule.

En l'absence de progrès dans les négociations avec Israël, gelées depuis octobre, l'Autorité demandera en septembre la reconnaissance de l'Etat palestinien à l'Assemblée générale de l'ONU, répète-t-il.

Le Fatah, dont il est issu, a conclu le mois dernier un accord de réconciliation avec le Hamas, qui administre la bande de Gaza depuis juin 2007. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a parlé de «coup terrible» porté au processus de paix.

Quant à l'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, il a démissionné vendredi, au moment où les Etats-Unis semblent préparer une nouvelle phase de leurs efforts pour raviver le processus de paix enlisé entre Israël et les Palestiniens. (ats/afp)

Ton opinion