Etats-Unis: Retrouvée morte après un post flippant sur Facebook

Actualisé

Etats-UnisRetrouvée morte après un post flippant sur Facebook

Avant de disparaître, une jeune Américaine avait averti ses contacts qu'un individu la harcelait. L'homme en question nie toute implication dans la mort de Natalie.

par
joc
Natalie avait disparu le 28 décembre. Son corps a été retrouvé deux jours plus tard.

Natalie avait disparu le 28 décembre. Son corps a été retrouvé deux jours plus tard.

Facebook

Le corps d'une jeune femme de 19 ans a été retrouvé près d'une ferme de Denver (Colorado), samedi dernier. Natalie Bollinger avait été vue pour la dernière fois dans son appartement de Broomfield avant que sa famille ne déclare sa disparition le 28 décembre. La police n'a pas communiqué les causes de la mort de l'Américaine, mais elle enquête pour homicide. Pour l'heure, les autorités n'ont procédé à aucune arrestation, malgré des éléments compromettants pesant contre un certain Shawn Schwartz, écrit «People».

Quelques semaines avant sa disparition, Natalie avait fait part de son inquiétude sur Facebook, expliquant qu'un homme rencontré deux ans auparavant la persécutait. «Cela fait un an qu'il me harcèle tous les jours. Il ouvre de nouveaux comptes régulièrement jusqu'à ce que je le bloque. Il menace ma famille, me dit qu'il va se suicider devant moi et qu'il va également envoyer des messages à mes amis et à ma famille», avait-elle confié le 13 décembre dernier. Il est malade mentalement et j'essaie de résoudre ça.» Natalie avait fini par obtenir une ordonnance de protection contre Schwartz.

Il se défend sur Facebook

Lors d'une conférence de presse mercredi, la police a déclaré être en contact avec l'individu mais qu'elle n'était pas prête à «faire de qui que ce soit un suspect». Dans une vidéo postée sur Facebook, Shawn Schwartz a nié toute implication dans la mort de la jeune femme, qui a «toujours été gentille» avec lui. Il a ensuite rédigé un message expliquant que si «Natalie avait été une horrible clocharde, personne ne se serait intéressé à cette histoire». «Pour vous, elle serait juste une droguée qui méritait ce qui lui est arrivé, mais pour moi, c'était juste une héroïne (...) Vous êtes tous des monstres superficiels», a-t-il écrit.

Pour l'heure, les enquêteurs cherchent encore à reconstituer les derniers moments de l'Américaine. «Ces 26 heures manquantes, c'est ce dont nous avons besoin pour commencer à retrouver les gens impliqués, ou qui ont vu ou entendu Natalie en lui parlant au téléphone», a expliqué Mike McIntosh, shérif du comté d'Adams.

Ton opinion