Affaire Madoff: Réunion à New York d'une «alliance internationale» d'avocats

Actualisé

Affaire MadoffRéunion à New York d'une «alliance internationale» d'avocats

Un groupe de 45 cabinets d'avocats de 25 pays, représentant des milliers de victimes de Bernard Madoff, devait lancer lundi à New York des propositions de défense et présenter les derniers chiffres de la fraude.

Par ailleurs, d'importants développements étaient attendus dans la semaine. Le financier américain, auteur d'une escroquerie mondiale portant sur 50 milliards de dollars, doit en effet se présenter au tribunal de Manhattan qui juge l'affaire au pénal à deux reprises.

Traduit jeudi en justice

Mardi, l'audience concerne son principal avocat, Ira Lee Sorkin, dont certains membres de la famille figurent sur des listes de victimes. Jeudi, l'homme d'affaires doit être formellement traduit en justice.

Arrêté le 11 décembre dernier, Bernard Madoff, 70 ans, s'est lui même accusé d'une gigantesque fraude portant selon ses propres estimations sur 50 milliards de dollars. Il est assigné à résidence 24 heures sur 24 dans son luxueux appartement de Manhattan.

Dans un document intitulé «Etats-Unis contre Bernard L. Madoff», remis au tribunal chargé de la plainte au pénal, le procureur Lev Dassin a annoncé vendredi dernier que le parquet allait «déposer une information concernant la décision de l'accusé d'éviter l'inculpation» par un jury, sans en préciser la date. Le document est «approuvé» et signé par Me Sorkin.

Bernard Madoff plaiderait coupable

«On peut en déduire qu'il va plaider coupable, même si ce n'est pas dit clairement», a commenté vendredi dernier pour l'AFP Jacob Frenkel, ancien enquêteur de la SEC - le gendarme boursier américain - et ancien procureur fédéral.

«Cela signifie qu'il n'y aura pas de procès devant un grand jury qui prononce l'inculpation et qu'on ira directement au verdict», a- t-il ajouté. L'«alliance internationale» d'avocats a été créée à Madrid le 17 février dernier. (ats)

Ton opinion