Actualisé 15.01.2016 à 16:58

Berlin

Réunis par centaines pour un dernier adieu à Bowie

Des centaines de fans se sont rassemblés dans le studio Hansa, situé dans le quartier de Kreuzberg, à deux pas de l'ancien Mur de Berlin.

La star britannique, morte dimanche, avait enregistré plusieurs de ses albums phares dont le mythique «Heroes» dans le studio berlinois.

Dans une vaste salle bondée, la photo d'un Bowie souriant trône, des bougies disposées devant elle. Sur deux rubans noirs, l'inscription «We can be heroes. Forever and ever» («Nous pouvons être des héros. Pour toujours»), clin d'oeil au morceau tiré du mythique album «Heroes», enregistré en 1977 dans ce studio.

Inspirée par un couple d'amoureux aperçu au pied du Mur, «Heroes» est un appel à l'amour pour surmonter les divisions : «je me souviens, debout au pied du mur, et les fusils tirant au-dessus de nos têtes, et nous nous embrassions comme si rien ne pouvait arriver».

Le morceau, chanson phare de la Guerre Froide, a été enregistré pendant la période berlinoise de Bowie, à la fin des années 70 : l'artiste, alors en manque d'inspiration et accro à la drogue, passera trois ans à Berlin, notamment avec son ami Iggy Pop.

Un lien très fort avec Berlin

Bowie y enregistrera trois albums : outre «Heroes», «Low» et «Lodger» y verront le jour.

Vendredi, beaucoup de fans disaient leur désarroi après la mort de l'artiste, décédé dimanche d'un cancer à l'âge de 69 ans.

«Il a tout fait et ne s'est jamais arrêté. Il n'a jamais cessé de se remettre en question, lui comme son public», explique à l'AFP Ruth Bartlett, 33 ans, designer londonienne installée à Berlin.

Lorsqu'elle a appris son décès, elle et ses amis «ont eu le coeur brisé (...) Je n'ai jamais rien vu de comparable (...) Je n'ai pas pleuré comme ça depuis longtemps», confie-t-elle.

En 1987, deux ans avant la chute du Mur, Bowie avait joué devant le Reichstag, un concert dont des centaines d'Allemands de l'Est avaient pu profiter avant d'être violemment dispersés par la police du régime de RDA.

Plus de 20 ans plus tard, le lien entre Bowie et Berlin était toujours vivant : pour son 66e anniversaire, il enregistra un morceau, «Where are we now?», dont le clip montrait le Reichstag, la Potsdamer Platz ainsi que son ancien appartement berlinois. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!