Actualisé

FlottilleReuters pris en flagrant délit de retouche photo

L'agence de presse est accusée d'avoir diffusé des images retouchées de l'attaque israélienne sur le navire turc Mavi Marmara la semaine dernière.

par
atk

Le ministre israélien pour l'information Yuli Edelstein s'est adressé à la direction de Reuters lundi pour clarifier «la disparition d'un couteau» sur une photo. Le cliché diffusé par l'agence de presse concernait l'abordage par des commandos israéliens du navire turc Mavi Marmara, qui se rendait à Gaza la semaine dernière. Neuf personnes avaient trouvé la mort lors de l'arraisonnage.

D'après les médias israéliens, le cliché en question publié dans le quotidien turc «Hürriyet» montrait un soldat de Tsahal ensanglanté et entouré par des activistes. L'un d'entre eux avait un couteau dans la main. Mais sur l'image diffusée par Reuters, l'arme avait disparu.

«Toutes les images envoyées par nos services sont soumises à une sévère sélection éditoriale», s'est défendu Reuters. «Les images en question provenaient d'Istanbul. Leurs bords ont été coupés de manière automatique avant leur envoi. Mais dès que nous nous sommes aperçus qu'un couteau avait été effacé, nous avons rediffusé les originales.»

Ce n'est pas la première fois que l'agence de presse est accusée de détourner des photos. D'après le quotidien israélien «Haaretz», Reuters avait déjà été l'auteur de ce genre de découpe sur des photos en provenance du Liban datant de 2006.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!