Actualisé 13.12.2011 à 21:26

Montreux (VD)

Réveillé par des coups dans le train

Un jeune de 20 ans a été tabassé par trois agresseurs alors qu'il rentrait chez lui après une nuit festive.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye

Il n'a rien vu venir, Joël*. Endormi dans le train régional qui devait le conduire de Lausanne à Villeneuve (VD), ce soldat de 20 ans en permission a été tiré de son sommeil par des coups de poing vers Montreux. Les faits remontent au 26 novembre. A 6 h du matin, cette recrue incorporée à Thoune (BE) revenait d'une fête à Lausanne. «Je n'ai pas vu mes agresseurs. Je me rappelle juste leur brutalité. Mon seul réflexe a été de me protéger la tête», explique-t-il.

Une passagère a assisté à la scène. «Quand elle a pris son téléphone pour alerter la police, les trois agresseurs lui ont demandé si elle avait un problème», raconte Joël. Face à cette menace à peine voilée, la femme s'est ravisée. Selon elle, les voleurs ont entre 17 et 20 ans. Ils se sont emparés du porte-monnaie, du portable et de la montre de Joël. Lequel a porté plainte le jour même.

L'enquête étant en cours, Jean-Christophe Sauterel, l'attaché de presse de la police vaudoise, n'a pas voulu commenter l'affaire. Frédéric Revaz, porte-parole des CFF, affirme que la police ferroviaire a été renforcée dans les trains des fêtards. «Il y a eu 209 agressions contre notre personnel en 2009 et 147 en 2010», note-t-il.

*Prénom fictif

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!