Industrie automobile: Révision du plan de soutien économique américain pour l'automobile
Actualisé

Industrie automobileRévision du plan de soutien économique américain pour l'automobile

Dans une nouvelle volte-face, l'administration Bush a demandé au Congrès de libérer la deuxième partie du paquet de sauvetage financier de 700 milliards de dollars (502,7 milliards d'euros).

Maintenant que les constructeurs automobiles ont eu leur part, les cordons de l'aide publique devraient pouvoir se desserrer aussi pour d'autres industries que le gouvernement veut soutenir.

Les compagnies d'assurance vacillantes seront certainement parmi les premières à venir mendier au guichet. Mais on ne saura probablement pas si elles sont entendues avant l'arrivée aux affaires de Barack Obama.

Les collectivités locales rencontrent aussi des difficultés dans cette plus longue récession depuis des décennies, et elles devraient placer leurs espoirs dans le plan de soutien de l'année prochaine.

Le sauvetage à hauteur de 17 milliards de dollars (12,2 milliards d'euros) des fabricants automobiles est une variation par rapport au projet initial, un plan de secours exclusivement destiné aux établissements financiers, qui avait commencé sur l'idée de racheter les mauvaises créances immobilières des seules banques.

Le secrétaire au Trésor Henry Paulson a précisé que le déblocage de fonds pour l'automobile signifie que la première moitié du plan de sauvetage est consommée. (ap)

Ton opinion