WTA de Toronto: Rezai fait mordre la poussière à Safina
Actualisé

WTA de TorontoRezai fait mordre la poussière à Safina

Dinara Safina a été éliminée dès le 2e tour tournoi WTA de Toronto par Aravane Rezai: la Française, qui n'avait pu prendre qu'un jeu à la N.1 mondiale en huitièmes de finale de Roland-Garros, l'a cette fois battue en trois sets 3-6, 6-2, 6-4, mercredi.

Aravane Rezai, 22 ans et 39e joueuse mondiale, déjà trois fois quart de finale cette saison à Auckland, Birmingham et Palerme, sera opposée en huitièmes à une autre Russe, Alisa Kleybanova, victorieuse de la Slovaque Dominika Cibulkova, 6-1, 4-6, 7-6 (7/4).

«C'est la faute à mon cerveau. Je sais exactement ce que je dois faire, mais je n'utilise pas mon cerveau et je ne fais donc pas ce que mon entraîneur m'a dit de faire», a déploré Safina, 23 ans, tenante du titre à Toronto et finaliste dimanche dernier à Cincinnati, battue par la Serbe Jelena Jankovic 6-4, 6-2.

«Je ne bouge pas bien les jambes. Je recule au lieu d'aller vers l'avant. Je baisse la tête. Je ne tiens pas bien mon bras gauche. Bref, je fais tout de travers. Et le pire c'est que je sais tout cela mais continue à commettre les mêmes erreurs», a-t-elle ajouté.

Une autre Française, Virginie Razzano, 18e joueuse mondiale, s'est illustrée lors de ce 2e tour du tournoi canadien, en battant sèchement l'Italienne Flavia Penetta, 10e joueuse mondiale et demi-finaliste samedi dernier à Cincinnati, 6-3, 6-1.

La Belge Kim Clijsters, dont c'est le deuxième tournoi depuis son retour à la compétition après plus de deux ans d'absence, a confirmé ses bonnes dispositions en battant en trois sets une joueuse du Top 10 mondiale, la Bélarusse Victoria Azarenka (9e mondiale), 7-5, 4-6, 6-1. Clijsters s'est même permis de dérouler dans le troisième set.

Maria Sharapova, tenue à l'écart du circuit pendant neuf mois à cause d'une blessure à une épaule, revenue à la compétition fin mai à Roland-Garros, s'est également qualifiée pour les huitièmes. La Russe, qui revient petit à petit vers le sommet de la hiérarchie mondiale (49e), a dominé l'Autrichienne Sybille Bammer (AUT), 29e mondiale, 6-3, 7-6 (7/5). (afp)

Ton opinion