Cyclisme: Richard Chassot: «Il n'y avait rien d'autre à faire»
Actualisé

CyclismeRichard Chassot: «Il n'y avait rien d'autre à faire»

Le patron du Tour de Romandie a dû se résoudre à annuler l'édition 2020. Reste à assurer la boucle romande en 2021.

par
Sport-Center
L'heure n'est pas au sourire pour Richard Chassot, le patron du Tour de Romandie.

L'heure n'est pas au sourire pour Richard Chassot, le patron du Tour de Romandie.

Keystone

Richard Chassot, avec votre société, vous êtes en charge de l'organisation du Tour de Romandie. Mais, vous venez de l'officialiser (voir notre live-ticker), la boucle romande n'aura pas lieu cette année...

Non, malheureusement. Ce n'est jamais facile de prendre ce genre de décisions. C'est une année de travail de toute une équipe qui s'envole d'un coup. Mais sur le fond, il n'y a pas grand chose à dire, ni à faire d'autre. Le virus est là, et il n'y avait aucune raison de se dire que le Tour de Romandie allait y échapper. On nous parle de pics, d'un retour à la vie normale à fin avril ou début mai, mais qui nous dit que la pandémie ne durera pas plus longtemps? On a donc préféré annoncer cette annulation suffisamment tôt, notamment avant de devoir investir trop d'argent.

Depuis quand songiez-vous à cet inéluctable moment?

Depuis un petit moment. On ne voulait rien précipiter mais, comme je viens de vous le dire, pas trop tarder non plus. Le but, c'était d'abord de tout mettre en oeuvre pour éviter la faillite de la Fondation du Tour de Romandie.

Et votre société, va-t-elle supporter cette annulation?

Tout dépendra des aides que nous réussirons à trouver. Il n'y a pas que le Tour de Romandie, nous avons également dû annuler toutes les manifestations que nous avions prévues jusqu'à fin avril, pour lesquelles nous avions déjà engagé pas mal de frais. Si nous parvenons à obtenir ce que l'on souhaite et qu'on peut assurer l'édition 2021 du Tour, on pourra peut-être réussir à surmonter cette période. Parce que là, au moment où je vous parle, je n'ai pas d'argent à sortir pour quoi que ce soit. On devra donc trouver des arrangements avec nos partenaires, peut-être aussi faire du crowd-funding, je ne sais pas... Là, il est juste trop tôt pour que je puisse vous en dire plus.

Propos recueillis par Renaud Tschoumy

Ton opinion