Richemont sera bientôt un pur groupe de luxe
Actualisé

Richemont sera bientôt un pur groupe de luxe

Les détails donnés vendredi par Richemont au sujet de sa scission en deux entités ont plu aux investisseurs. L'action a grimpé à la Bourse suisse en matinée.

Vers 10 h 15, le titre gagnait 2,7% à 63,70 francs. Il avait même pris plus de 5% à l'ouverture, touchant un plus haut de 65,25 francs.

Richemont redistribuera à ses actionnaires 90% de sa participation dans BAT, ce qui représente 17,5% du capital-actions du cigarettier britannique.

Richemont S.A., comme véhicule d'investissement, sera rebaptisé Reinet et restera coté au Luxembourg. Il transférera à Compagnie Financière Richemont (CFR) ses actifs dans le luxe.

Reinet conservera le solde des actions de BAT et recevra en plus des titres de la part de son partenaire Remgro. Au final, Reinet détiendra une part de 3% dans BAT, augmentée de 407 millions d'euros d'actifs.

Sur la voie du luxe pur

De son côté, CFR gardera son siège principal à Genève et sa cotation à la Bourse suisse. Le groupe espère pouvoir rester coté sur l'indice des valeurs vedettes SMI (Swiss Market Index).

Toujours d'un point de vue boursier, l'opération devrait permettre à Richemont de supprimer la décote qui caractérise son action par rapport à ses concurrents du domaine du luxe.

«C'est une restructuration très complexe», qui implique plusieurs parties réparties dans plusieurs pays et dans des secteurs différents, a commenté en conférence téléphonique Alan Grieve, chef de la communication du groupe. Richemont a donc du pain sur la planche pour ces prochains mois, tant pour mener à bien ce programme que pour en expliquer clairement les étapes.

Le projet reste d'ailleurs soumis à l'aval des conseils d'administration respectifs et des autorités compétentes. (ats)

Ton opinion