Fribourg: Ried ne perd pas espoir et réinvite Obama
Actualisé

FribourgRied ne perd pas espoir et réinvite Obama

Des ancêtres de l'ancien président des Etats-Unis sont originaires de Ried (FR). La commune compte sur son emploi du temps, désormais moins chargé, pour qu'il rende enfin visite à la localité.

par
ofu
1 / 4
Le généalogiste Hans Herren a découvert qu'Obama avait des racines à Ried (FR). Ses ancêtres auraient vécu à la rue de Marseille.

Le généalogiste Hans Herren a découvert qu'Obama avait des racines à Ried (FR). Ses ancêtres auraient vécu à la rue de Marseille.

Keystone/Marcel Bieri
Cet arbre généalogique montre que l'ancien président des Etats-Unis est un descendant de Peter Gutknecht, né à Ried en 1692.

Cet arbre généalogique montre que l'ancien président des Etats-Unis est un descendant de Peter Gutknecht, né à Ried en 1692.

Keystone/Marcel Bieri
Heinz Etter, l'actuel président de la commune fribrougeoise, a déjà invité Obama à plusieurs reprises. Mais jusqu'à présent, ses lettres sont restées sans réponse.

Heinz Etter, l'actuel président de la commune fribrougeoise, a déjà invité Obama à plusieurs reprises. Mais jusqu'à présent, ses lettres sont restées sans réponse.

Keystone/Marcel Bieri

Barack Obama est Suisse à 0,97%. C'est ce qu'avait révélé le généalogiste Hans Herren il y a plusieurs années. L'expert avait en effet retrouvé un certificat de baptême datant de 1692, émis par la commune fribourgeoise de Ried et établi au nom de Hans Gutknecht, aïeul maternel d'Obama de la septième génération. Le fils de Hans Gutknecht avait émigré aux Etats-Unis en 1747.

Obama informé par Joseph Deiss en personne

Le village fribourgeois de 1249 habitants est fier de ce lien spécial avec l'ancien président américain, rappelle lundi le «Bieler Tagblatt». En 2010, les autorités l'ont ainsi nommé citoyen d'honneur. Mais malgré tout ça, les diverses invitations à venir visiter Ried sont restées sans réponse. Pourtant, Obama a été informé en personne par l'ancien conseiller fédéral Joseph Deiss de ses racines helvétiques. Et il lui aurait assuré qu'il souhaiterait bien se rendre dans notre pays. C'était il y a six ans...

Ried ne lâche pas le morceau

La commune ne compte pas pour autant baisser les bras. Comme l'emploi du temps d'Obama risque de ne plus être aussi chargé qu'avant, la localité espère désormais qu'il trouvera un peu de temps pour se rendre en Suisse. Le président de la commune Heinz Etter a donc adressé une nouvelle invitation à l'ex-président américain, écrit le journal «Anzeiger von Kerzers».

Le Conseil fédéral aurait lui aussi été prié de motiver Barack Obama à se rendre dans notre pays. Mais l'administration fédérale explique que les Sages ne peuvent pas inviter d'anciens, mais uniquement d'actuels chefs d'Etat.

Ton opinion