Actualisé 04.12.2006 à 18:53

Rien ne peut arrêter Gwen Stefani

Une ligne de vêtements, un bébé, un nouvel album, l'ex-chanteuse de No Doubt semble inépuisable.

Il y a deux ans, lors de la sortie de son premier album solo, elle annonçait que ce n'était pas la fin du groupe No Doubt, formé par son frère Eric en 1986. Avec ce nouvel album solo, elle repousse l'échéance d'un regroupement mais revendique que ce sera pour bientôt. Il est vrai que la charmante et jeune maman, mariée au chanteur du groupe Bush Gavin Rossdale, a donné naissance en mai à un garçon prénommé Kingston James McGregor.

Après avoir été vue au cinéma dans le film de Martin Scorsese «The Aviator», elle a créé sa marque de vêtements L.A.M.B. (Love Angel Music Baby). Après une tournée aux Etats-Unis, et, après s'être octroyé une pause, elle sort maintenant «The Sweet Escape», produit en partie par The Neptunes, à savoir Pharrell Williams et Chad Hugo.

En ouverture, le premier single «Wind It Up» nous rappelle au bon souvenir de «Rich Girl» avec un sample original et jodlé par Julie Andrew, extrait du film préféré de Gwen, «La mélodie du bonheur». La suite de l'album tient toutes ses promesses avec 11 titres bien balancés où se croisent du r'n'b, de l'electro-pop et des ballades aux mélodies accrocheuses, comme l'excellent «4 In The Morning», coécrit par le bassiste de No Doubt, qui devrait être le prochain tube de cette artiste âgée de 37 ans.

Olivier Delaloye

Gwen Stefani, «The Sweet Escape». Déjà disponible

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!