Royaume-Uni: Rishi Sunak fait des promesses sans annoncer de mesures concrètes

Publié

Royaume-UniRishi Sunak fait des promesses, mais sans annoncer de mesures concrètes

Dans son premier discours de 2023, le Premier ministre britannique a égrené, mercredi, ses priorités: l’inflation, la crise du système de santé et l’immigration. L’opposition dénonce son inaction.

Rishi Sunak, arrivé à la tête du gouvernement en octobre 2022, a assuré aux Britanniques qu’il réussirait notamment à diviser par deux l’inflation.

Rishi Sunak, arrivé à la tête du gouvernement en octobre 2022, a assuré aux Britanniques qu’il réussirait notamment à diviser par deux l’inflation.

REUTERS

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak s’est engagé, mercredi, à réduire l’inflation, s’attaquer à la crise du système de santé et lutter contre l’immigration illégale, exposant ses priorités dans une période de turbulences sociales. Dans son premier discours de l’année, le chef du gouvernement conservateur a énuméré «cinq promesses», «cinq fondations sur lesquelles bâtir un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants», sans présenter aucune mesure sur ces dossiers.

L’opposition travailliste domine dans les sondages

«Nous diminuerons par deux l’inflation cette année» pour desserrer l’étau du coût de la vie – un engagement qui correspond aux prévisions actuelles de la Banque centrale –, «nous ferons croître l’économie en créant des emplois mieux payés et des opportunités à travers le pays», a déclaré Rishi Sunak. Le chef du gouvernement promet également de diminuer l’endettement du pays, qui a augmenté depuis mi-2021 sous le coup de l’inflation qui frôle les 11%.

À deux ans au plus tard des prochaines élections législatives, l’opposition travailliste domine dans les sondages, dans un pays traversé par une série de grèves historiques, notamment dans les secteurs de la santé et du rail. La crise du système public de santé, au bord de la rupture, inquiète les Britanniques. Rishi Sunak a promis de réduire les longues listes d’attente dans le système public de santé, le NHS, complètement débordé après plus de dix ans d’austérité et la pandémie.

Les priorités du peuple

Le Premier ministre s’est aussi engagé, comme déjà annoncé précédemment, à faire adopter de «nouvelles lois pour arrêter les petites embarcations» et procéder à l’expulsion rapide de ceux qui arriveraient dans le pays illégalement. Plus de 45’000 migrants ont traversé la Manche à bord de petites embarcations en 2022, un record lors d’une année endeuillée par un naufrage qui a fait quatre morts.

«Ce sont les priorités du peuple», «les priorités du gouvernement», a asséné Rishi Sunak, promettant de «reconstruire la confiance dans la politique, ou pas du tout» en cas d’échec. «Je vous demande de nous juger sur les efforts que nous mettons en œuvre et les résultats que nous obtenons», a-t-il dit.

«Le pays est en droit de se demander: «C’est tout?»

En réponse à ce discours qui a laissé médias et commentateurs sur leur faim, la numéro deux de l’opposition travailliste, Angela Rayner, a raillé un Premier ministre «qui ne fait rien». Elle a dénoncé le «battage» depuis «des semaines» autour de ce qui était vanté comme devant être «sa grande vision». «Maintenant qu’il l’a prononcé, a-t-elle poursuivi, le pays est en droit de demander: «C’est tout?»

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires