Risque élevé sur 72 kilomètres du réseau ferroviaire
Actualisé

Risque élevé sur 72 kilomètres du réseau ferroviaire

Le transport de matières dangereuses comme le chlore, l'essence ou le mazout présente un risque élevé sur 72 kilomètres du réseau ferroviaire suisse.

Des tronçons à travers des villes comme Genève, Bâle, Zurich et Berne sont les plus concernés.

«Les trains ne traversent pas toute la ville, mais des zones fortement peuplées ou de grands axes routiers», a précisé dimanche le porte-parole de l'Office fédéral des transports Davide Demicheli, confirmant un article du SonntagsBlick. Des milliers de personnes pourraient alors mourir dans le cas d'un accident impliquant un convoi de chlore.

En collaboration avec les CFF et la compagnie privée BLS, la Confédération a rédigé un rapport recensant les endroits les plus exposés. Le risque est qualifié d'élevé sur 72 kilomètres et de faible sur 295 kilomètres. Le risque est négligeable sur 3104 kilomètres, soit la majorité du réseau ferroviaire sur lequel circulent beaucoup de convois de marchandises dangereuses.

Un rapport analogue avait déjà été élaboré en 2001. A l'époque, 34 kilomètres étaient encore considérés comme inacceptables. Ce n'est plus le cas dorénavant. «L'industrie chimique a fourni de gros efforts pour améliorer la situation», a relevé M. Demicheli.

(ats)

Ton opinion