Rive gauche: la gale décime les renards
Actualisé

Rive gauche: la gale décime les renards

Dans la République, tous les renards ne sont pas égaux devant la gale.

Alors que leur population de la rive gauche a été divisée par cinq à la suite de l'épidémie, on n'a compté que quelques cas sur la rive droite. Le Rhône joue un rôle de barrière.

Pour le biologiste Claude Fischer, de l'Université de Lausanne, cela s'explique par le fait que les renards du canton sont divisés en deux sous-populations qui seraient génétiquement différentes.

«On va faire des tests pour le vérifier et pour voir si ces populations auraient développé des sensibilités différentes face à la gale», indique le scientifique.

Cela ne serait pas un cas isolé: à Zurich, les renards vivant en ville sont génétiquement différents de ceux vivant hors des zones urbaines.

(reb)

Ton opinion