Actualisé 31.10.2013 à 19:02

GenèveRixe aux Pâquis: trois Albanais interpellés

Un Africain avait été grièvement blessé à la gorge dans la nuit du 26 au 27 octobre. L'arme utilisée, un couteau suisse, a été retrouvée sur une des personnes arrêtées.

de
jcu

Trois Albanais ont été incarcérés pour avoir participé à la rixe ayant fait un blessé grave aux Pâquis, dans la nuit du 26 au 27 octobre («20 minutes» de mardi). Trois Africains avaient reçu des coups de couteau et le pronostic vital avait été engagé pour l'un d'entre eux, touché à la gorge et à l'abdomen. Selon nos sources, l'arme du crime, un couteau suisse, a été retrouvée sur un des hommes interpellés. Il nie être l'auteur des coups, expliquant avoir retrouvé l'objet par terre. Des témoins confirmeraient son innocence.

La même nuit, une autre rixe a éclaté dans le quartier de Plainpalais. «L'un d'eux présentait des blessures causées par un objet tranchant pour l'heure indéterminé», confirme le Ministère public. Une procédure a été ouverte afin d'en déterminer les circonstances.

Décès par balle?

Lors d'un débat organisé hier par la Tribune de Genève entre les onze prétendants au Conseil d'Etat, le candidat MCG Eric Stauffer a cité un tout autre bilan. Il entendait ainsi dénoncer une communication verrouillée par Pierre Maudet, magistrat responsable de la sécurité. D'après lui, dans la nuit du 26 au 27 octobre, sont arrivées au urgences des HUG huit personnes frappées d'un coup de couteau et un homme blessé par balle, décédé des suites de ses blessures lors de son transport. Ce dernier aurait été tué par un coup de feu de fusil à canon scié, affirme aujourd'hui le tribun du MCG qui évoque deux sources concordantes. L'individu aurait été directement dirigée à la morgue.

La police affirme cependant qu'il n'y a pas eu de décès par balle cette nuit là.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!