Zurich: Riz transgénique testé sur des enfants chinois

Actualisé

ZurichRiz transgénique testé sur des enfants chinois

Un riz génétiquement modifié, initialement développé par l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), a été testé illégalement sur un groupe d'enfants chinois par des chercheurs américains.

par
Olivia Fuchs
A gauche, un riz standard et à droite, le riz OGM, ou «riz doré».

A gauche, un riz standard et à droite, le riz OGM, ou «riz doré».

Il y a quinze ans, le riz OGM développé par l'EPFZ semblait être LA solution pour lutter contre la famine et la malnutrition. Des chercheurs emmenés par Ingo Potrykus avaient réussi à créer des grains de riz dont la teneur en fer est six fois plus élevée que d'habitude.

Greenpeace rappelle que son importation et sa consommation sont interdites dans tous les pays du monde. Mais selon «20 Minuten», des chercheurs américains auraient fait tester cet aliment transgénique sur 68 enfants chinois dans le cadre d'une expérience. Avec des résultats concluants: le riz enrichi en fer apporterait plus de vitamine A aux cobayes que des épinards.

Tests pourtant annulés

Pour Greenpeace, ces essais sont scandaleux. D'autant plus que l'organisation avait découvert en juin 2008 que l'Institut national américain de la santé avait approuvé des tests menés par l'université américaine de Tufts. Un mois plus tard, Greenpeace avait reçu la confirmation que ce riz OGM n'avait pas été importé en Chine et que les tests avaient été annulés, apprend-on en consultant leur site internet. «C'est incroyable qu'on utilise des enfants chinois comme rats de laboratoire», s'indigne Fang Lifeng, responsable du programme «Alimentation et agriculture» chez Greenpeace Chine. Ce dernier est certain que les parents des bambins en question n'ont pas été informés sur les risques éventuels.

Andreas Klöti, du bureau de transfert de technologies de l'EPFZ, assure pour sa part que l'établissement suisse n'a plus rien à avoir avec le développement de ce riz. Il a également affirmé qu'il ne comprenait pas toute la polémique autour de ces tests: «Une étude récente du fonds national démontre que les plantes génétiquement modifiées ne nuisent pas à la santé.»

«Riz doré»

Il y a 15 ans, des chercheurs de l'EPFZ emmenés par Ingo Potrykus ont développé un riz génétiquement modifié enrichi en Provitamine A. Il est appelé «riz doré» à cause de sa couleur jaune. Une carence en vitamine A peut entraîner la cécité et nuire au système immunitaire.

Ton opinion