Robbie Williams a achevé sa cure de désintoxication
Actualisé

Robbie Williams a achevé sa cure de désintoxication

Le chanteur anglais Robbie Williams a quitté le centre de désintoxication où il avait été admis le mois dernier pour dépendance aux médicaments.

Il a suivi une cure dans un centre spécialisé en Arizona, aux Etats-Unis.

Le chanteur, qui a passé trois semaines cet établissement, est de retour à Los Angeles, a annoncé mercredi sa porte-parole à Londres. Connu pour ses tendances dépressives, il avait été admis dans ce centre à quelques heures de l'anniversaire de ses 33 ans, le 13 février.

«Robbie Williams a terminé son séjour en Arizona, et continue avec un programme de suivi de soins à Los Angeles», a précisé la porte-parole. Sa mère Jan, conseillère spécialisée dans les problèmes de drogue et d'alcool, est partie s'en occuper à Los Angeles, selon les médias britanniques.

Selon le «Sun», Williams a été soigné à la clinique Cottonwood à Tucson, un des centres spécialisés les plus durs en la matière, où les patients, qui n'ont pas droit à une chambre individuelle, sont réveillés chaque jour à 07h00.

Robbie Williams, ancien du groupe «Take That» qu'il a quitté en 1995, est l'un des chanteurs britanniques les plus populaires, et a vendu 65 millions de disques dans le monde. Dans un documentaire de la BBC fin 2006 il avait reconnu prendre des antidépresseurs, après avoir cessé ses abus d'alcool et de drogue.

Il avait raconté combien il manquait de confiance en lui, en dépit de sa célébrité. Après son départ de «Take That» (reformé en 2006 sans lui), Robbie Williams avait sorti un premier album solo, «Life thru a lens» fin 1997. C'est avec le quatrième extrait «Angels» que la nouvelle carrière du chanteur a décollé.

En octobre 2006, il a sorti «Rudebox», son dixième album. Il a été désigné la semaine dernière «pire album» de l'année par les NME Awards, récompenses de de la musique britannique décernés par le public.

Sa fortune est estimée à environ 100 millions de livres sterling (150 millions d'euros). Il vit depuis plusieurs années à Los Angeles. Fin 2005, il a obtenu d'importants dommages-intérêts de journaux britanniques qui avaient affirmé qu'il était un homosexuel caché. (ats)

Ton opinion