Actualisé 12.01.2015 à 17:51

PharmaRoche investit un milliard dans l'oncologie

Le numéro un mondial de l'oncologie investit plus d'un milliard de francs dans l'entreprise américaine Foundation Medicine (FMI) dont il acquiert une participation majoritaire.

Le géant bâlois déboursera 780 millions de dollars (790 millions de francs) pour acheter 15,6 millions d'actions existantes de FMI au prix de 50 dollars par titre, a-t-il indiqué lundi. S'y ajoutera l'acquisition de cinq millions de nouvelles actions au même prix, soit un montant total de 250 millions de dollars. Le prix proposé par Roche représente une prime de 109% par rapport au cours de clôture vendredi dernier de l'action FMI.

Après ces deux transactions, le groupe pharmaceutique détiendra entre 52,4% et 56,3% de FMI. Roche va en outre soutenir les activités de recherche et de développement de l'entreprise américaine à hauteur de 150 millions de dollars sur une période d'au moins cinq ans.

«Nous sommes très satisfaits d'entamer cette collaboration avec FMI», a déclaré Daniel O'Day, directeur de la division pharmaceutique de Roche. Elle a le potentiel d'améliorer tant le développement des médicaments que le soin des patients, a-t-il dit, cité dans un communiqué.

Transaction acceptée

La transaction devrait être finalisée au cours du deuxième trimestre. Elle a été acceptée par les conseils d'administration des deux groupes, mais nécessite encore l'aval des actionnaires de FMI ainsi que des autorités de la concurrence.

La société américaine, basée à Cambridge, dans le Massachusetts, gardera sa direction actuelle et restera indépendante sur le plan opérationnel. Le conseil d'administration sera élargi à neuf membres, dont trois issus de Roche.

Les experts ont accueilli l'acquisition sans enthousiasme, estimant notamment que le prix d'achat est trop élevé. A la Bourse suisse, le bon de jouissance de Roche a ouvert en hausse. A la clôture, le titre a gagné 1,62% à 282,60 francs dans un SMI affichant 0,52%.

Traitements spécifiques

Le prix élevé de la transaction s'explique par le fort potentiel de cette acquisition, a indiqué M. O'Day en conférence téléphonique. Le groupe bâlois espère stimuler le développement de nouveaux produits contre le cancer et étendre leur commercialisation. FMI pourra se renforcer dans le domaine des informations moléculaires et des soins cliniques.

En outre, Roche disposera des droits, hors Etats-Unis, sur les produits existants sous la marque FMI, ainsi que sur ceux qui seront développés dans le cadre du partenariat.

Le domaine des informations moléculaires et l'analyse génomique jouent un rôle de plus en plus important dans le développement de nouveaux traitements, explique Roche dans son communiqué. Il permet aux médecins d'obtenir des informations sur une tumeur et d'offrir aux patients des solutions thérapeutiques personnalisées.

Foundation Medicine est cotée au Nasdaq. L'entreprise mène des recherches sur les changements du génome qui contribue au caractère unique de chaque cancer d'un patient à l'autre. L'année passée, FMI a dégagé un chiffre d'affaires de 61,1 millions de dollars, soit plus du double comparé à l'année précédente. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!