Etats-Unis: feu vert à des tests de diagnostic de l’alzheimer

Publié

États-UnisRoche reçoit le feu vert à des tests de diagnostic de la maladie d’Alzheimer

L’agence américaine du médicament a homologué jeudi des tests, déjà autorisés dans 45 pays, qui doivent faciliter le diagnostic de la maladie et le rendre moins onéreux.

De nombreux laboratoires pharmaceutiques cherchent un traitement pour la maladie d’Alzheimer, jusqu’ici sans succès. Mais le dépistage, lui, progresse.

De nombreux laboratoires pharmaceutiques cherchent un traitement pour la maladie d’Alzheimer, jusqu’ici sans succès. Mais le dépistage, lui, progresse.

Getty Images/Science Photo Libra

Le géant pharmaceutique suisse Roche a obtenu le feu vert de la FDA, l’agence américaine des médicaments, à des tests de diagnostic de la maladie d’Alzheimer, annonce-t-il jeudi. Ces tests visent à déceler la présence de deux biomarqueurs caractéristiques de la maladie que sont la protéine bêta amyloïde et la protéine tau, chez les patients âgés de 55 ans et plus, indique le groupe dans un communiqué.

Utilisables sur son système d’analyse Cobas, largement diffusé dans les hôpitaux et centres d’analyse, ces tests doivent faciliter le diagnostic de la maladie et à le rendre moins onéreux, et ainsi permettre une meilleure prise en charge des patients, notamment en prenant plus tôt des mesures pour préserver leurs fonctions cognitives. Ils sont déjà autorisés dans 45 pays acceptant le marquage CE.

Pas de cure, mais de l’espoir

Mi-novembre, la division pharmaceutique de Roche avait essuyé un revers sur un traitement expérimental appelé «gantenerumab». Il n’avait pas atteint ses objectifs primaires lors d’essais cliniques de phase III. Ce revers n’était pas le premier échec pour le groupe sur la maladie d’Alzheimer, qui comme de nombreux autres laboratoires pharmaceutiques, a tenté sans succès de mettre au point un traitement pour cette maladie neurodégénérative.

Mais les essais des laboratoires japonais Eisai et américain Biogen sur un traitement appelé «lecanemab» ont soulevé de grands espoirs à propos de la prise en charge de cette maladie pour laquelle il n’existe pour l’instant pas de traitement curatif.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires