Actualisé 24.11.2008 à 16:04

Architecture

Roche renonce à bâtir sa tour de 154 mètres

Roche renonce à construire à Bâle sa tour de 154 mètres, qui aurait été le plus haut bâtiment de Suisse.

L'entreprise pharmaceutique bâloise a abandonné ce projet d'immeuble de bureaux pour des raisons techniques.

Les études en cours montrent que la construction des célèbres architectes Herzog & de Meuron ne répondrait pas à certains besoins et que les frais d'entretien et d'exploitation seraient très élevés, a indiqué Roche lundi. L'entreprise prépare un projet alternatif qui permettra de tout de même réunir tous les postes de travail au siège bâlois.

«Cette décision n'a pas été facile à prendre», a dit Franz Humer, président du conseil d'administration de Roche, cité dans le communiqué. «Le fait est, toutefois, que nos projets, quels qu'ils soient, doivent se conformer à certains principes de gestion», a-t- il ajouté.

L'abandon du projet initial n'a aucun rapport avec la situation financière, a expliqué une porte-parole de Roche, interrogée par l'ATS. Les raisons sont d'ordre «technique et pratique».

Enseignements utiles

«Les enseignements tirés de l'étude seront utilement réinvestis dans le projet alternatif», a relevé pour sa part Severin Schwan, le directeur général du géant bâlois. Ce projet permettra de ramener au siège quelque 1700 collaborateurs actuellement disséminés dans une dizaine de bâtiments en location. Au total, près de 2400 personnes y travailleront.

Roche n'a pas donné de détails sur son projet de remplacement. La porte-parole n'a pas précisé s'il s'agirait aussi d'une tour.

Le bureau Herzog & de Meuron a déjà réalisé deux bâtiments sur l'aire de l'entreprise et doit continuer à la conseiller sur son développement futur sur ce site. Le projet alternatif devrait donc aussi porter la «signature architectonique» du bureau, a dit un autre porte-parole de Roche. Mais l'entreprise n'a pas encore décidé à qui elle attribuera le mandat.

Calendrier maintenu

Le projet de tour, approuvé par le conseil d'administration en septembre 2007, était devisé à 550 millions de francs. La demande de permis de construire devait être déposée au deuxième trimestre 2009 et les travaux auraient dû s'achever en 2012. Avec le projet alternatif, le calendrier initial devrait néanmoins être respecté, a précisé Roche.

Au fil des travaux de développement de la tour, de forme hélicoïdale, il est apparu que le concept ne permettrait pas de remplir un certain nombre d'exigences importantes. Il aurait fallu par exemple renoncer à la réalisation d'un grand auditorium de 500 places et de plusieurs salles de réunion centrales.

Le plus haut bâtiment de Suisse sera ainsi la Prime Tower de Zurich, dont la première pierre a été posée la semaine passée. D'une hauteur de 126 mètres, elle devrait être achevée en 2011. Devisée à 55 millions de francs, elle comptera 36 étages et une superficie de près de 40 000 m2. Elle accueillera essentiellement des bureaux.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!