Actualisé 13.01.2015 à 10:46

BâleRoche s'attaque à la résistance aux antibios

Roche coopère avec le japonais Meji Seika et le canadien Fedora pour le développement d'un produit contre la résistance aux antibiotiques.

Le groupe pharmaceutique bâlois va verser jusqu'à 750 millions de dollars (760 millions de francs) à Meji Seika et Fedora pour le développement et la commercialisation d'un produit contre la résistance aux antibiotiques.

Roche a conclu un accord de licence portant sur l'inhibiteur de bêta-lactamase OP0595 pour combattre la résistance bactérienne aux antibiotiques, a-t-il indiqué mardi. Le médicament est en phase I d'étude clinique.

Selon l'accord, Roche obtient les droits de commercialisation et de développement de la molécule dans le monde, à l'exception du Japon, où Meji en sera le détenteur exclusif. Le médicament cible les bêta-lactamases à spectre élargi pour lutter contre les bactéries multirésistantes aux médicaments.

Il pourrait répondre à un besoin important pour des patients souffrant d'infections difficiles à traiter, indique le communiqué. De fortes proportions de résistance aux antibiotiques existent dans les bactéries à l'origine d'infections fréquentes comme les infections urinaires, les pneumonies ou les infections sanguines, relève Roche.

Aux Etats-Unis, les centres de contrôle des maladies estiment à plus de deux millions par année le nombre de patients souffrant d'une résistance aux médicaments. Les coûts pour le système de santé sont évalués à 20 milliards de dollars. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!