Actualisé 28.06.2014 à 23:58

Mondial 2014Rodriguez et la Colombie balaient l'Uruguay

Auteur d'un magnifique doublé, le Colombien aura été l'homme fort du huitième de finale face à l'Uruguay. Son pays affrontera le Brésil en quart de finale.

La Colombie n'a fait qu'une bouchée de l'Uruguay à Rio de Janeiro (2-0), en huitième de finale de la Coupe du monde. Le Brésil n'est donc pas au bout de ses peines puisqu'il affrontera en quart de finale les flamboyants Cafeteros, portés par un grand James Rodriguez, vendredi à Fortaleza.

James Rodriguez devient un peu plus, à chacune de ses sorties, l'attraction la plus appréciée de ce Mondial. Le milieu de l'AS Monaco a signé un véritable bijou à la 28e: contrôle de la poitrine - volée en pivot - ballon sous la transversale - 1-0. Et l'artiste colombien de provoquer l'hystérie du Maracanã, largement acquis à la cause des Cafeteros.

Ce but est également à mettre à l'actif du sélectionneur Jose Pekerman, lequel avait demandé un changement de système (4-4-2 à la place du 4-2-3-1) quatre minutes plus tôt afin de mieux prendre à défaut la défense adverse.

Malgré une domination assez nette jusqu'à la pause (64% de possession, 7 tirs à 3), la Colombie n'a sinon pas été plus dangereuse que cela. Et, alors qu'ils n'ont jamais véritablement eu la mainmise sur le jeu, les Uruguayens ont commencé de se rapprocher de la cage d'Ospina.

Action de manuel

Surtout par Edinson Cavani, toutefois bien seul au coeur d'une équipe qui, avec la suspension du cannibale Luis Suarez, est plutôt moyenne. Le Parisien, dont un centre bien dosé avait été intercepté in extremis par Sanchez à la 31e, a notamment donné des sueurs froides à Ospina sur un coup franc mal cadré de peu (33e).

Le portier de Nice a également dû s'employer de manière aérienne sur une frappe de Gonzalez à la 39e. En résumé, impossible de se relâcher face à la Celeste avant d'avoir réellement fait le break!

Break réalisé à la 50e, à l'issue d'une action de jeu de manuel lancée par Cuadrado, qui a transité par trois autres Colombiens, de droite à gauche, avant de retrouver, à droite, la tête de l'ailier de la Fiorentina pour un service parfait à destination de... James Rodriguez. Le no 10 en est désormais à cinq réalisations au compteur et a pris la tête du classement des buteurs.

Pas encore 23 ans!

Un coup de trop porté à un terne Uruguay qui n'avait rien de céleste et dont la réaction - occasions pour Cristian et Maxi Rodriguez, Stuani et Cavani - a été trop tardive et à chaque fois annihilée par Ospina.

Oscar Tabarez pourra toujours se cacher derrière la lourde sanction qu'il estime injustifiée prononcée jeudi par la FIFA contre Suarez. Pekerman lui répondra sans doute que son équipe a elle aussi dû apprendre à vivre sans sa star Radamel Falcao, le genou en bouillie depuis décembre. Et qu'elle a su se trouver, pour atteindre le premier quart de finale mondial de son histoire, un nouveau leader qui n'aura 23 ans que la veille de la finale...

Le liveticker en pop-up (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!