Actualisé 23.02.2020 à 21:42

BiathlonJohannes Thingnes Bø a plané sur la course

Le Norvégien, qui a réussi tous ses tirs, a devancé deux Français sur 15 km. Sa compatriote Marte Olsbu Røiseland s'est imposée chez les dames.

Johannes Thingnes Bø était sans concurrence à Antholz-Anterselva.

Johannes Thingnes Bø était sans concurrence à Antholz-Anterselva.

Keystone

Le Norvégien Johannes Thingnes Bø (26 ans) a remporté la dernière épreuve des championnats du monde d'Antholz-Anterselva (Italie), un 15 kilomètres avec départ en masse. Impérial au tir - il est le seul à avoir signé un 20 sur 20 -, le cadet des frères Bø a littéralement plané sur la course, récoltant ainsi la dixième médaille d'or de sa carrière - la première en individuelle sur ces mondiaux.

Il s'est imposé devant deux Français, Quentin Fillon-Maillet (2e à 42''0) et Émilien Jacquelin (3e à 55''0), ce dernier ayant battu Tarjei Bø (le frère aîné de Johannes) au sprint pour la médaille de bronze. Martin Fourcade (3 fautes au tir) n'a jamais été en mesure de se battre pour le podium. Il termine à la septième place, à 1'13''1 du vainqueur.

Seul Suisse en lice, le Haut-Valaisan Benjamin Weger a vu ses espoirs de bon classement s'envoler dès sa première arrivée sur le pas de tir: il a en effet raté trois cibles d'entrée, ce qui l'a condamné à autant de «tours de punition» à effectuer. Sorti en 29e position, il a malgré tout réussi à se ressaisir un tant soit peu, pour terminer à la 25e place (+3'33''0/5 fautes en tout).

Røiseland brise le rêve de Wierer

Marte Olsbu Røiseland est bien la grande dame des championnats du monde de biathlon. La Norvégienne de 29 ans a conclu ses Mondiaux en beauté, en s'adjugeant le titre sur l'épreuve individuelle de 12,5 kilomètres (départ en masse). Il s'agit là de sa septième médaille en sept courses, la troisième d'or.

Pourtant, Røiseland avait mal commencé sa course, en commettant deux fautes lors des deux premiers tirs. Mais elle a ensuite signé un sans-faute. Elle s'est lancée à l'assaut de la dernière boucle avec un retard de 14 secondes sur l'Italienne Dorothea Wierer, et elle a rapidement réduit l'écart, avant de littéralement déposer son adversaire à quelques centaines de mètres de l'arrivée.

Au final, Røiseland s'est imposée avec 20''7 d'avance sur Wierer et 26''1 sur la Suédoise Hanna Öberg. Seule Suissesse au départ, Aita Gasparin, la cadette des trois soeurs grisonnes, a terminé au 21e rang (sur 30), avec un retard de 2'37''8 (4 fautes au tir).

Sport-Center

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!