Swiss Indoors: Roger Federer gagne sans impair

Actualisé

Swiss IndoorsRoger Federer gagne sans impair

Roger Federer n'a pas connu la moindre difficulté pour atteindre les demi-finales des Swiss Indoors de Bâle. Chahuté en huitième de finale, il a déroulé face au Français Benoît Paire (6-2 6-2).

par
Grégory Beaud
Bâle
Federer s'est imposé en moins d'une heure.

Federer s'est imposé en moins d'une heure.

Le quintuple vainqueur du tournoi rhénan est encore en lice pour une sixième couronne. Face à un adversaire sans cesse débordé, Roger Federer a immédiatement pris le commandement.

Breaké aux troisième et septième jeu de la manche initiale, Benoît Paire n'a jamais eu le temps de mettre son jeu en place face à la pression mise par le régional de l'étape.

Véritable exécution

Après une première manche remportée 6-2 en 29 minutes, Roger Federer a maintenu le cap lors de la deuxième reprise en se procurant trois balles de break sur le premier jeu de service adverse. Sur une double faute, «Rodg'» a ravi le service du 46e joueur mondial. Le reste du set n'a été qu'un long chemin de croix pour Benoît Paire, visiblement dépité par la tournure des évènements. Roger Federer a finalement terminé cette exécution en moins d'une heure (55 minutes). «Je me suis senti bien dès le premier service, cela m'a permis de me calmer, a remarqué le No 1 mondial. De ce fait, j'ai également pu jouer de manière plus offensive.»

Bilan: 5-0

Au prochain tour, le Bâlois se mesurera au Français Paul-Henri Mathieu, invité par les organisateurs. «Je peux remercier le directeur du tournoi, a-t-il rigolé en conférence de presse. Si je suis ici, c'est aussi grâce à lui.» Grâce aux organisateurs, certes, mais également grâce à une belle performance en quart de finale face au Bulgare Grigor Dimitrov. Contre «Baby Federer», «Paulo», 101e joueur mondial, l'a emporté en deux tie-breaks.

Samedi, face au vrai Roger Federer, cela risque d'être une autre affaire. Les deux hommes se sont affrontés à cinq reprises et le Suisse a toujours triomphé. Le Strasbourgeois n'a que rarement eu voix au chapitre et n'a remporté qu'un seul set. C'était en 2009 à Roland-Garros (défaite 6-4 1-6 4-6 4-6). Le dernier duel entre les deux hommes remonte à l'US Open 2010 avec une victoire aisée de Federer (6-4 6-3 6-3).

Benoît Paire, laminé par Roger Federer, est revenu sur sa défaite quelques instants après la balle de match. Déçu, le Français n'a jamais été en mesure de faire abstraction de l'atmosphère spéciale de ce match face au Bâlois, chez lui.

Comment se sent-on après une telle défaite?

C'est difficile. Je suis passé à côté du match. J'ai eu de la peine à décrocher du fait que je jouais face à Roger Federer, chez lui qui plus est. Je n'ai jamais pu lire son service et n'ai jamais pu le mettre en danger. Sur le court, j'étais vraiment mal. C'est la première fois que j'affrontais un membre du Top 3. J'ai découvert.

Que pouvez-vous retenir de cette rencontre?

La prochaine fois que je serai opposé à un tel adversaire, je serai capable de faire un peu plus abstraction de l'environnement. Même si je perds 6-2 6-2, je suis satisfait de l'expérience engrangée. Cela me servira à l'avenir. Je suis surtout satisfait de ma semaine et je dois me concentrer sur le tournoi de Paris, dans trois jours.

Quelle différence cela fait-il d'être en-face de Roger Federer?

Ben... c'est Roger Federer, quoi. Je suis quelqu'un de très émotif et j'ai eu du mal à me libérer. J'ai effectué un bon premier jeu de service et cela aurait pu m'aider. Mais cela n'a pas été le cas. J'ai eu tendance à surjouer et tenter des coups que je ne tentent jamais d'habitude. Ce n'est pas la bonne attitude à adopter et je m'en suis vite rendu compte.

Ton opinion