Tennis: Roger Federer: «J'ai réussi à contrôler mes nerfs»
Actualisé

TennisRoger Federer: «J'ai réussi à contrôler mes nerfs»

Qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros, une première depuis 2012, le Bâlois est revenu sur le derby suisse.

par
Jérémy Santallo
Paris
Roger Federer est de retour en demi-finale à Roland-Garros.

Roger Federer est de retour en demi-finale à Roland-Garros.

Keystone

Roger Federer, vous disiez revenir à Roland-Garros sans pression. Maintenant vous êtes en demi-finale. Quel est votre sentiment?

Je suis très content d'être de retour dans une demi-finale de Grand Chelem. J'ai eu des défaites difficiles en 8es de finale et en quarts depuis un an. De ce point de vue, j'ai largement dépassé mes attentes ici. Après avoir raté Roland-Garros toutes ces années, c'est chouette d'être de retour à ce stade de la compétition. C'est un super sentiment.

Qu'avez-vous pensé de ce match contre Stan Wawrinka?

C'est évidemment particulier pour plein de raisons contre Stan, que je connais très bien mais lui aussi. Je m'attendais à un match difficile. Et avec l'interruption à cause de la pluie qui s'est ajoutée à ça, c'était très intéressant. Mais j'ai réussi à contrôler mes nerfs.

Peut-on dire que la capacité physique de Stan vous a surpris?

Non, pas du tout. Peut-être aurais-je senti qu'il était moins véloce s'il avait été blessé mais ce n'était pas le cas. Mais je ne suis pas surpris qu'il ait atteint ce niveau car on sait à quel point il est fort physiquement et mentalement.

Vous n'avez pas converti beaucoup de balles de break. Et vous avez eu du mal à conclure le match avec plusieurs double-fautes. En vieillissant, Mats Wilander a dit que la pression devenait plus difficile à gérer. C'est votre cas?

Non, ça ne l'est pas (rires). Saluez-le pour moi. Je ne le prends pas personnellement mais envoyez lui encore mes salutations.

Vous allez affronter à nouveau Rafael Nadal. Qu'est-ce que cela vous inspire?

Arriver jusqu'à Rafa n'était pas simple. J'ai dû gagner cinq matches ici pour cela. C'est pourquoi je suis très content de l'affronter parce que si vous voulez accomplir quelque chose sur terre battue, inévitablement, à un moment, vous devez lui faire face. Je suis clairement excité. J'espère que je vais pouvoir bien récupérer ces prochains jours, mais je n'en doute pas, et que je pourrai lui donner le change vendredi.

Ton opinion