Tennis: Roger Federer: «Les JO ne sont pas un objectif»

Actualisé

TennisRoger Federer: «Les JO ne sont pas un objectif»

Le Bâlois n'en démord pas: il ne veut pas encore entendre parler des Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.

par
jsa
Roger Federer a donné une conférence de presse dimanche à Madrid.

Roger Federer a donné une conférence de presse dimanche à Madrid.

Keystone

Est-il raisonnable de penser que Roger Federer fera des Jeux olympiques de Tokyo, à l'été 2020, le point d'orgue de son immense carrière? C'est une question qui revient souvent au moment où le Bâlois apparaît en conférence de presse. Si l'idée peut apparaître très séduisante, le «Maître» ne veut pas encore penser aux prochains JO et continue de rester évasif à chaque fois qu'un journaliste le relance sur la question.

«La première chose, c'est que je ne sais pas si je vais les jouer ou pas, a-t-il répondu à Marca, alors qu'on lui demandait s'il savait comment se qualifier. Donc, si je ne joue pas, peu importe pour les qualifications. Tokyo est loin. Je dois découvrir à quoi ressemblent les règles car elles ont changé, étant donné que le format de la Coupe Davis a également été modifié. Honnêtement, les Jeux ne sont pas un objectif. Mais si j'y vais et que je m'y sens bien, tant mieux.»

Vice-champion olympique en simple en 2012, mais médaillé d'or quatre plus tôt en double avec Stan Wawrinka, Roger Federer avait déjà tenu des propos similaires début mars, après avoir gagné son 100e titre en carrière à Dubaï. «Je ne sais pas si je jouerai encore à ce moment-là. C'est encore très loin. Je n'y ai pas vraiment pensé», avait-il expliqué, alors que le directeur du tournoi qatari avait annoncé le retour de l'homme aux 20 titres en Grand Chelem en 2020 quelques minutes plus tôt.

Attendu mardi pour son entrée en lice à Madrid, Roger Federer va d'abord redécouvrir la compétition sur terre battue avec la fraîcheur d'un junior. «Je me sens très jeune, c'est mes enfants qui me gardent comme ça», a dit le Suisse de 37 ans à Marca. Et je me sentirai jeune à mon arrivée à Paris car je vais me perdre là-bas (ndlr: le site à la Porte d'Auteuil a été rénové). Cela fait plaisir de voir que Roland Garros est en cours de modernisation. Je veux le voir de mes yeux.»

Ton opinion