Actualisé 07.11.2008 à 09:50

Masters

Roger Federer pour une cinquième couronne

Roger Federer deviendra-t-il dimanche prochain le troisième joueur après Ivan Lendl et Pete Sampras à s'imposer à cinq reprises au Masters ?

Tel est l'enjeu de la dernière édition du tournoi des "Maîtres" disputée à Shanghaï et à laquelle ne participera pas le no.1 mondial Rafael Nadal.

Souffrant d'une tendinite, le joueur des Baléares a préféré faire l'impasse sur un tournoi qui ne lui a jamais vraiment souri pour avoir une chance de disputer en pleine possession de ses moyens la finale de la Coupe Davis qui opposera l'Espagne à l'Argentine. Malgré ses problèmes dorsaux qui l'ont incité à ne pas défendre jusqu'au bout ses chances à Paris-Bercy, Roger Federer assure, lui, posséder encore suffisamment de fraîcheur en cette fin de saison pour conquérir une nouvelle couronne en Chine.

Roger Federer a toujours excellé dans le Masters. Depuis sa première participation en 2002, le Bâlois a remporté vingt-six des vingt-neuf rencontres qu'il a livrées à Shanghaï et à Houston. Il a raflé la mise à quatre reprises, en 2003, 2004, 2006 et 2007. L'unique fausse note est venue de sa défaite en finale de l'édition 2005 face à David Nalbandian contre lequel il fut tout de même à deux points de la victoire malgré une préparation tronquée par une déchirure aux ligaments de la cheville.

De retour en Chine après sa médaille d'or en double aux Jeux de Pékin, la victoire qui l'a complètement relancé, Roger Federer aura la possibilité lors du round-robin de régler quelques comptes. Dans le groupe rouge, le Bâlois croisera, en effet, la route de trois adversaires contre lesquels il reste sur une défaite: Gilles Simon, qu'il affrontera lundi et qui l'a battu cet été à Toronto, Andy Murray, son "tombeur" il y a trois semaines à Madrid, et Andy Roddick, devant lequel il s'était incliné au printemps à Miami. Une défaite qui a fait mal

L'an dernier, Roger Federer avait concédé lors de son premier match sa seule défaite à ce jour sur les dix-huit parties qu'il a disputées dans le cadre du round-robin d'un Masters. Il avait été battu par Fernando Gonzalez. Il avait toutefois réagi avec un rare brio en enlevant ses quatre matches suivants, contre Nikolay Davydenko, Andy Roddick, Rafael Nadal et David Ferrer, sans perdre le moindre set.

Cette année, il importera toutefois de ne pas rater à nouveau son entame. Le match contre Gilles Simon donnera le ton. Renmplaçant de Nadal, le Français de Neuchâtel avait réussi, selon les dires de Roger Federer, un petit "hold up" lors de leur première confrontation à Toronto. "Je n'aurais jamais dû perdre ce match, se souvient Roger Federer. Cette défaite m'a fait très mal dans la mesure où elle a grandement hypothéqué mes chances de conserver ma place de no 1 mondial".

S'il gagne ses cinq rencontres à Shanghaï, Roger Federer empochera 750 points ATP. Avec une telle manne, il aura la possibilité de reprendre cette place de no.1 dès l'Open d'Australie en janvier prochain. Avec un écart qui ne dépassera alors pas les 700 points, tout redeviendra possible. Federer sera, ainsi, à nouveau le no 1 s'il gagne le titre à Melbourne et si Nadal ne se qualifie pas pour les demi-finales.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!