Tennis: Roger Federer se moque (gentiment) des Français
Actualisé

TennisRoger Federer se moque (gentiment) des Français

Le Bâlois a déclaré que la presse française avait tendance à considérer ses joueurs de tennis « trop grands, trop tôt »

par
rch

Après sa qualification pour les quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai, jeudi, Roger Federer a lancé une pique qui n'est passée inaperçue chez nos voisins. Alors qu'on l'interrogeait à propos du jeune espoir chinois Yibing Wu (17 ans), vainqueur de l'US Open junior en septembre, les journalistes lui ont demandé s'il imaginait la pression que subissait ce joueur dans son pays. Le Suisse a répondu simplement: «Peut-être pas. Parce que je viens d'un pays où c'est un peu plus décontracté.» Puis, il a enchaîné.

«Je ne sais pas comment la presse est ici [en Chine, ndlr], a réagi le numéro 2 mondial. Vous devez demander comment la presse est avec les sportifs: si elle les laisse travailler ou si elle en fait des stars trop vite comme cela se passe dans certains pays. En France, par exemple, je pense qu'ils voient leurs joueurs trop grands trop vite. Et ils deviennent un peu, je ne dirais pas «gâtés», mais un peu trop satisfaits trop tôt au lieu de finir de se développer et de passer toutes les étapes». Un journaliste lui a alors demandé s'il pensait, par exemple, à Richard Gasquet, qui était son futur adversaire, Roger Federer a ironisé: «Oui, forcément. C'est l'exemple classique.»

Vendredi, le Mousquetaire n'est pas parvenu à mettre un terme à sa série de défaites face au Maître - actuellement de huit - puisqu'il s'est incliné en deux manches 7-5 6-4. Le Bâlois de 36 ans retrouvera vraisemblablement samedi Juan Martin Del Potro (ATP 23), son «bourreau» en quarts de finale de l'US Open.

Federer dans le dernier carré à Shanghaï

Le Bâlois s'est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 en battant 7-5 6-4 le Français Richard Gasquet.

Ton opinion