Canton de Vaud: Roger Nordmann vise aussi le Conseil des Etats

Actualisé

Canton de VaudRoger Nordmann vise aussi le Conseil des Etats

Le chef de groupe socialiste aux Chambres va tenter de succéder à Géraldine Savary. La conseillère nationale Ada Marra s'est également lancée dans la course.

Roger Nordmann va tenter le passage du Conseil national au Conseil des Etats.

Roger Nordmann va tenter le passage du Conseil national au Conseil des Etats.

Keystone

Le socialiste vaudois Roger Nordmann est candidat à la candidature aux Etats pour les fédérales d'octobre. Le conseiller national et chef de groupe aux Chambres s'est lancé dans la course jeudi, deux jours après la conseillère nationale Ada Marra

«Nous avions convenu de ne pas annoncer nos candidatures simultanément», explique le Lausannois à Keystone-ATS. Elle l'a fait deux jours plus tôt en raison de son droit d'aînesse de treize jours, rigole-t-il.

Dans sa lettre adressée à la section lausannoise du parti via son président et publiée sur les réseaux sociaux, le conseiller national de 46 ans écrit d'emblée que le renoncement à un nouveau mandat de l'actuelle conseillère aux Etats Géraldine Savary l'a beaucoup attristé. «Oui, ça m'a touché et je trouve cela injuste», explique-t-il.

A Berne depuis 2004

Dans cette page A4, celui qui est entré au Parlement fédéral il y a quinze ans met en avant plusieurs domaines dans lesquels le canton de Vaud incarne, selon lui, modernité, tolérance et recherche du bien commun.

Des valeurs doivent être défendues «dans une Chambre où les forces conservatrices sont très présentes». Et d'énumérer la solidarité et la justice, le climat et l'énergie, la formation et la recherche ainsi que l'Europe et l'ouverture.

Côté arguments, Roger Nordmann ajoute que sa fonction actuelle de président de groupe lui a permis «d'acquérir une excellente vue d'ensemble des dossiers fédéraux». Et aussi de renforcer ses réseaux en Suisse alémanique et au Tessin.

Profilé climat

Très engagé sur les questions énergétiques, le quadragénaire considère que sa candidature soulignerait en outre l'engagement et la crédibilité du parti dans les domaines de la protection de l'environnement et de l'énergie.

Quant à la question du genre, très présente en cette année de grève des femmes, le parlementaire dit «pouvoir comprendre cet argument» et estime que «chacun fait ses choix». Mais d'ajouter que le parti socialiste vaudois a toujours fait une promotion active des femmes en témoigne notamment la situation au Conseil d'Etat.

Présenter le duo

Le délai pour le dépôt des candidatures échoit le 9 avril pour la section lausannoise et le 15 avril au niveau cantonal. Les deux Lausannois souhaitent que leurs candidatures soient transmises au parti socialiste vaudois. Au final, c'est le congrès qui tranchera en désignant son candidat le 27 avril.

La personne choisie fera liste commune avec la Verte Adèle Thorens Goumaz. Quant à l'actuel conseiller aux Etats PLR Olivier Français, il se représente. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion