Publié

États-UnisRoku récupère le vaste catalogue du flop Quibi

Le spécialiste de l’offre à la carte sur les smart TV diffusera le contenu de la défunte société qui se projetait comme le futur Netflix du mobile.

Les smart TV fonctionnant avec le système d’exploitation Roku OS ont le vent en poupe en Amérique du Nord.

Les smart TV fonctionnant avec le système d’exploitation Roku OS ont le vent en poupe en Amérique du Nord.

JVC

C’était dans l’air. Roku a confirmé le rachat du catalogue de Quibi, dont le riche contenu n’a pas suffi à pérenniser la société. Roku n’a pas révélé le montant de la transaction que le Wall Street Journal estime «nettement inférieure» à 100 millions de dollars pour les émissions. Les droits sur les contenus sont ce qu’il reste de la société lancée en avril dernier avec un capital de 1,75 milliard de dollars et qui n’a pas duré 6 mois. À l’époque, sa patronne Meg Whitman avait indiqué avoir payé «jusqu’à 100 000 dollars la minute» pour des longs métrages. La société avait bâti son modèle d’affaires sur la diffusion du contenu sur les mobiles par tranches de dix minutes maximum.

Roku, spécialiste de l’agrégation sur les smart TV d’offres numériques (Netflix, YouTube, etc.), proposera gratuitement le contenu sur sa chaîne Roku TV «courant 2021». Plus de 75 émissions seront disponibles selon les termes de l’accord signé. Roku en aura l’exclusivité pour deux ans, puis le simple droit de le diffuser jusqu’en 2027. Roku devra cependant présenter les émissions dans leur format original, ne pouvant pas enchaîner les épisodes de forme courte pour en faire un contenu d’une durée plus traditionnelle, relève le quotidien financier.

Du mobile à la smart TV

Bien que le contenu de Quibi ait été principalement conçu pour être regardé sur des appareils mobiles, il était également possible de le regarder sur un téléviseur grâce aux applications natives publiées pour Apple TV, Android TV et Fire TV d’Amazon. Roku est actif en Amérique du Nord et en Amérique latine, ainsi qu’en Europe, au Royaume-Uni et en France. Plus tôt dans la semaine, la société a revendiqué avoir franchi le cap des 50 millions d’utilisateurs actifs. Outre ses lecteurs de streaming concurrençant les dongle Chromecast pour Google TV, la firme a renforcé sa présence sur les téléviseurs intelligents en y plaçant son propre système d’exploitation Roku OS, notamment aux États-Unis avec 38% de parts de marché. On le retrouve notamment sur les marques TCL, Hisense, Philips, Hitachi, JVC ou encore Sanyo.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!