Tennis: Roland-Garros privé de points ATP?
Actualisé

TennisRoland-Garros privé de points ATP?

Le président de la Fédération française aurait décidé seul de reporter le tournoi. Les mesures de rétorsion pourraient être cinglantes.

par
Sport-Center
Le tournoi de Roland-Garros sera-t-il privé de points ATP?

Le tournoi de Roland-Garros sera-t-il privé de points ATP?

AFP

Le monde du tennis l'a appris par Twitter. Presque tout le monde: les joueurs (à l'exception de Rafael Nadal), l'ATP, les tournois, jusqu'aux membres de la Fédération internationale de tennis (ITF) qui, pourtant, font office d'autorité tutélaire. Selon nos informations, Bernard Giudicelli, président de la Fédération française, a pris seul la décision de reporter Roland-Garros, en ne consultant que son agenda, sans même prévenir son bras droit et directeur du tournoi, Guy Forget.

Les nouvelles dates s'étalent sans vergogne du 20 septembre au 4 octobre, intercalées entre une longue saison sur dur et une autre en indoor - une contorsion technique doublée d'un grand écart athlétique. Mais Roland-Garros débarque surtout en pleine Laver Cup et autre tournée asiatique. Une petite semaine seulement après l'US Open...

La Laver Cup inflexible

A la colère des joueuses et des joueurs s'est ajoutée la stupéfaction de l'ITF - «Je n'avais jamais entendu parler d'un tel scénario», a avoué l'un de ses dirigeants - et les menaces de l'ATP qui, pour organiser plusieurs tournois à la même période, pourrait prendre des mesures de rétorsion cinglantes. L'une d'elle, actuellement en discussion, consisterait à n'accorder aucun point ATP à l'édition 2020 de Roland-Garros.

Dans une menace à peine voilée, l'US Open réfléchit également à un report de dates, sans exclure de les caler sur celles de Roland-Garros. «Nous prendrions cette décision uniquement après avoir consulté les autres tournois du Grand Chelem, l'ATP, la WTA, l'ITF et nos autres partenaires, y compris la Laver Cup», insiste lourdement le communiqué de la Fédération américaine, comme pour se démarquer du souverainisme français.

La Laver Cup, justement, refuse d'entrer en matière sur la moindre modification, de même que le très attendu et richement doté tournoi de Wuhan, prévu pendant le «nouveau» Roland-Garros. Roger Federer, co-fondateur de la Laver Cup, a d'ores et déjà annoncé qu'il n'irait pas à Paris, tandis que d'autres joueurs font part de leurs doutes à Guy Forget.

Christian Despont

Ton opinion