Actualisé 30.09.2008 à 18:54

Artamis

Rolex offre six millions aux artistes délogés d'Artamis

Les artistes sont presque tous relogés. La Fondation Hans-Wilsdorf paiera une partie des loyers.

de
Sabrine Gilliéron

«Nous sommes satisfaits, car la plupart des artistes et artisans du site ont pu être relogés», a relevé Séverin Guelpa, représentant d'Artamis. Ce dernier a signé mardi avec le conseiller d'Etat Mark Muller et la conseillère administrative Sandrine Salerno les nouveaux baux.

Les artistes vont donc commencer à s'installer dans les 4000 m2 de locaux dans le centre artisanal du Vélodrome, à la Jonction, ainsi que dans les 2000 m2 de l'immeuble du 28-30 avenue Ernest-Pictet, aux Charmilles. La Fondation Hans-Wilsdorf, propriétaire de Rolex et qui soutient financièrement des oeuvres de bienfaisance et des projets culturels, comblera une bonne partie des nouveaux loyers, fixés au prix du marché. Pour cela, la fondation déboursera la somme de six millions de francs.

«L'opération ne coûte rien à l'Etat. Elle lui rapporte même les revenus d'un loyer», s'est réjoui Mark Muller.

Une zone d'ombre demeure pourtant pour le collectif. Aucune solution n'a été trouvée pour sauver la scène musicale et théâtrale d'Artamis. «Nous allons poursuivre les négociations», annonce Séverin Guelpa, qui rappelle que «des milliers de personnes fréquentaient les soirées tous les week-ends.»

Initialement, les travaux de dépollution devaient démarrer ce mercredi 1er octobre. Mais le recours déposé par le Piment Rouge bloque encore le début des opérations. Le site devra être libéré le 15 octobre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!