Formule 1: Romain Grosjean trouve Hamilton bien trop payé
Actualisé

Formule 1Romain Grosjean trouve Hamilton bien trop payé

En marge du GP d’Autriche, le pilote franco-suisse a jugé «inadmissibles» les différences de salaire entre les pilotes de F1.

Romain Grosjean inspecte la piste du Grand Prix d’Autriche à Spielberg le 2 juillet dernier.

Romain Grosjean inspecte la piste du Grand Prix d’Autriche à Spielberg le 2 juillet dernier.

AFP

En sa qualité de président de l’association des pilotes de Formule 1, Romain Grosjean a lancé la saison avec une punchline qui fait déjà couler beaucoup d’encre. «Personnellement, je trouve inadmissible que Lewis Hamilton gagne plus de 40 millions de dollars par an, et d’autres pilotes 150’000 euros, pour faire le même travail», a-t-il déclaré en marge des essais du GP d’Autriche à Spielberg. Il n’en fallait pas moins pour déclencher une tempête de réactions sur les réseaux sociaux; les internautes s’empressant de souligner que la différence de palmarès entre les deux pilotes – six titres mondiaux contre zéro victoire en Grand Prix – valait bien quelques billets.

Le débat dépasse en réalité ce raccourci évident. Il est à mettre en relation avec la proposition d’instaurer un plafond salarial pour chaque équipe. «C’est une discussion qui a eu lieu au sein de l’association des pilotes, il y avait des pour et des contres, explique Grosjean dans Le Parisien. Le problème qui a été posé est que si on impose un salary cap pour les pilotes, on risque de casser la filière du sport automobile. Quel manager ou quel constructeur va investir dans un jeune pilote, financer le début de sa carrière si plus tard il ne peut pas récupérer de l’argent en touchant un pourcentage des salaires élevés en F1?»

À l’heure actuelle, le paddock de F1 présente de grandes disparités salariales. Insatiable, Lewis Hamilton négocie par exemple une augmentation avec Mercedes pour émarger à 44 millions de dollars de gains annuels. Il est suivi par une première catégorie de pilotes très bien payée: Vettel (35 millions), Ricciardo (20), Verstappen (12). Alors qu’à l’autre bout de la grille, Antonio Giovinazzi gagnait 560’000 dollars chez Alfa Romeo en 2019, tandis que Romain Grosjean touche, lui, un peu plus de deux millions par saison chez Haas.

(Sport Center)

Ton opinion

64 commentaires