Publié

SuisseRomande Energie excelle malgré des conditions difficiles

Le groupe a vu son chiffre d’affaires net augmenter de 9,8% à 323,7 millions de francs au 1er semestre, dépassant ainsi pour la première fois la barre des 300 millions.

Le groupe s’attend à des effets négatifs au second semestre mais estime avoir la capacité de résister.

Le groupe s’attend à des effets négatifs au second semestre mais estime avoir la capacité de résister.

Keystone

Romande Energie a signé de solides résultats semestriels malgré un contexte difficile, surtout dans le développement des services. L’énergéticien a profité d’une cession immobilière pour doper sa rentabilité. Il s’attend à des effets négatifs au second semestre au niveau de la performance opérationnelle, mais estime avoir la capacité de résister.

Dans la période sous revue, le chiffre d’affaires net s’est hissé de 9,8% à 323,7 millions de francs, «dépassant pour la première fois la barre des 300 millions sous les effets conjugués d’une cession de parcelles immobilières à Morges, d’activités sur les marchés de gros et de l’acquisition d’un parc solaire en France».

L’énergéticien Alpiq, dans lequel Romande Energie détient une participation, a par ailleurs réduit ses pertes en rythme annuel.

Moins d’un million d’impayés pour 2020

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a bondi de 37,8% à 44,7 millions de francs et le résultat avant amortissements, intérêts et impôts (Ebitda) a progressé de 24,1% à 79,5 millions.

Le communiqué précise que, corrigés de l’effet exceptionnel de la vente des parcelles immobilières, l’Ebitda et l’Ebit ont reculé respectivement de 4,3% et de 18,2% comparés à l’exercice précédent, en raison de la pandémie.

Quant au résultat net du groupe, il s’est envolé de 161,2% à 33,0 millions de francs.

Le contexte économique et sanitaire a considérablement ralenti les affaires dans les services énergétiques, malgré un premier trimestre en croissance marqué par le développement réjouissant des activités d’installations photovoltaïques, de rénovation et de chauffage à distance.

Ces impacts négatifs ont entraîné une perte de chiffre d’affaires de 9,0 millions au premier semestre au niveau de l’unité d’affaires Romande Energie. Les charges d’exploitation sont toutefois demeurées sous contrôle.

Romande Energie s’est montré compréhensif vis-à-vis de la clientèle privée ou entreprise affectée par la crise du coronavirus. «Nous avons reporté des factures, arrêté les relances et les coupures d’électricité», a indiqué jeudi à AWP le directeur général Christian Petit. L’énergéticien morgien a constitué des réserves, estimant le coût pour 2020 à moins d’un million de francs.

«Ce n’est pas négligeable dans nos résultats, mais cela ne menace pas la bien-portance de l’entreprise sur le long-terme», a assuré le nouveau patron de Romande Energie, qui a succédé en juin 2019 à Pierre-Alain Urech.

Au plus fort de la crise, jusqu’à 40% du personnel de Romande Energie Services s’est retrouvé au chômage partiel. M. Petit souligne que l’intégralité du salaire a été versé aux employés touchés par ces mesures. La situation s’est quelque peu rétablie, malgré une certaine «inertie à la reprise» au niveau des chantiers.

Les services énergétiques seront encore affectés par la pandémie au deuxième semestre, «avec un impact sur la performance opérationnelle», précise le communiqué de presse.

A 15 h 25, le titre Romande Energie prenait 2,9% à 1080 francs, dans un SPI en progression de 0,28%.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!