Actualisé 20.04.2006 à 05:27

Romano Prodi dirigera l'Italie

La Cour de Cassation italienne a confirmé la victoire de la coalition de gauche de Romano Prodi à la Chambre des députés, lors des élections législatives.

Les résultats pour le Sénat, qui n'étaient pas contestés, devraient être annoncés dans les prochains jours.

La Cour de cassation a attribué 19 002 598 voix à l'Union de la gauche dirigée par Romano Prodi contre 18 977 843 voix à la «Maison des libertés», la coalition de la droite dirigée par Silvio Berlusconi après vérification de quelque 5266 bulletins de vote contestés.

Les cours d'appel des 20 régions de la péninsule chargées de confirmer les résultats des élections pour le Sénat ont elles commencé mercredi à rendre publiques leurs décisions. La totalité des résultats devrait être connue dans les prochains jours.

L'Union de la gauche est majoritaire au Sénat avec 158 élus sur 315 contre 156 pour la coalition de M. Berlusconi, selon le Ministère de l'Intérieur. Et un sénateur indépendant élu par les Italiens de l'étranger a annoncé qu'il voterait avec le gouvernement.

Pas reconnue par le centre droit

«Cette affaire électorale s'est enfin conclue. Les Italiens n'ont plus de doutes sur notre victoire», a déclaré Romano Prodi mercredi soir lors d'une conférence de presse à Rome après la publication de la décision de la Cour de cassation.

«Nous avons une large majorité à la Chambre des députés et une marge suffisante au Sénat pour assurer la stabilité. Nous devons continuer à travailler pour donner vie à un gouvernement fort», a-t- il ajouté.

Le parti de M. Berlusconi, Forza Italia, a «pris acte» de la décision de la Cour, sans reconnaître la victoire de M. Prodi. Et il a promis de nouveaux recours, alors que le ministre de l'Economie Giulio Tremonti a demandé «de nouvelles vérifications». Deux partis de la coalition de M. Berlusconi ont eux reconnu la victoire de M. Prodi.

Recours rejeté

«A partir du moment où la Cour de Cassation confirme la victoire de l'Union de la gauche à la Chambre des députés, nous souhaitons à Romano Prodi de bien travailler dans l'interêt de l'Italie et des Italiens», a déclaré Lorenzo Cesa, secrétaire général de l'Union des démocrates chrétiens et du centre (UDC, centre-droit).

«Nous prenons acte», a déclaré de son côté le porte-parole de l'Alliance nationale, le parti de droite dirigé par Gianfranco Fini. La Ligue du Nord, allié de M. Berlusconi, n'a elle en revanche pas reconnu la victoire de M. Prodi.

La Cour a par ailleurs rejeté le recours déposé mercredi par l'ancien ministre des Réformes Roberto Calderoli, en attribuant définitivement à l'Union de M. Prodi les 45 000 votes obtenus par la «Ligue pour l'Alliance Lombarde».

Consultations

Elle a estimé que le fait que ce petit parti régionaliste n'ait présenté des candidats que dans une circonscription ne lui interdisait pas de voir ses voix comptées avec celle d'une alliance nationale. M. Prodi a lui déjà entamé les consultations avec ses alliés sur la formation de son gouvernement.

Le principal parti de sa coalition, les Démocrates de Gauche (DS), réclame la présidence de la Chambre des députés, un poste que revendique également le chef de Refondation communiste, Fausto Bertinotti. «Premier bras de fer post-électoral», commentait mercredi le principal tirage de la presse italienne, le «Corriere della Sera».

Négociations en coulisses

Selon les médias italiens, le président des DS, Massimo D'Alema, ancien chef du gouvernement, brigue la présidence de la Chambre des députés et celle du Sénat irait à un représentant de La Marguerite, le second parti de la coalition de M. Prodi.

Pendant que les négociations en coulisses sur le futur gouvernement de gauche se poursuivent, la classe politique se prépare également à l'élection du successeur de Carlo Azeglio Ciampi.

Le mandat de l'actuel chef d'Etat expire le 13 mai prochain et l'élection du nouveau président de la République sera une des premières missions du Parlement, après sa session inaugurale, le 28 avril, et la constitution de ses organes, début mai. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!