Crise migratoire: Rome convoque l'ambassadeur d'Autriche

Actualisé

Crise migratoireRome convoque l'ambassadeur d'Autriche

La démarche fait suite aux déclarations d'un ministre sur l'éventuel déploiement de militaires à la frontière pour empêcher l'afflux de migrants.

1 / 73
En Grèce, des habitants des îles égéennes ont manifesté contre des camps de migrants. (Mercredi 22 janvier 2020)

En Grèce, des habitants des îles égéennes ont manifesté contre des camps de migrants. (Mercredi 22 janvier 2020)

Keystone
Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de campements installés dans la zone industrielle des dunes, à Calais, en France. Plusieurs centaines de migrants s'y trouvaient. (Mardi 3 décembre 2019)

Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de campements installés dans la zone industrielle des dunes, à Calais, en France. Plusieurs centaines de migrants s'y trouvaient. (Mardi 3 décembre 2019)

AFP
L'équipage de l'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, a recueilli 176 migrants naufragés au cours du week-end. (Lundi 14 octobre 2019)

L'équipage de l'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, a recueilli 176 migrants naufragés au cours du week-end. (Lundi 14 octobre 2019)

AFP

«A la suite des déclarations du gouvernement autrichien concernant le déploiement de troupes au col du Brenner», à la frontière entre les deux pays, «le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères (...) a convoqué ce matin l'ambassadeur d'Autriche à Rome», a annoncé le ministère dans un communiqué.

Lundi soir, le ministre autrichien de la Défense, Hans Peter Doskozil, a annoncé que Vienne comptait rétablir «très bientôt» les contrôles et déployer des soldats à sa frontière avec l'Italie si l'afflux de migrants ne ralentissait pas.

«Je m'attends à ce que les contrôles aux frontières et une mission d'assistance (de l'armée) soient très bientôt requis», a déclaré M. Doskozil. Ces mesures seront «indispensables si l'afflux (de migrants) vers l'Italie ne ralentit pas».

Selon le quotidien, 750 soldats «sont disponibles» et quatre véhicules blindés sont prêts à être envoyés dans la région frontalière ce week-end.

L'Autriche a rétabli les contrôles à sa frontière avec la Hongrie en 2015 et s'est dit prête à ériger des barrières à sa frontière avec l'Italie, alors qu'une petite partie des milliers de migrants qui débarquent chaque semaine dans la péninsule continuent de chercher à gagner le nord de l'Europe via le Brenner. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion