Actualisé 11.11.2008 à 18:13

«Rome» prend d'assaut la TSR

Violence, sexe et politique sont au menu. Après Canal+, la série magistrale qui dépeint la naissance de l'Empire romain assiège TSR1 dès ce soir.

«Rome» vous offre l'Antiquité sur un plateau. Coproduit par la BBC et HBO («Sex and the City» et «Les Soprano»), ce péplum, créé en 2005 et salué par la critique, est la série de tous les superlatifs: la plus chère puisqu'elle a coûté 125 millions de francs pour seulement deux saisons, la mieux interprétée, la plus violente avec du sang qui gicle des gorges tranchées, la plus crue aussi, car les scènes de sexe sont montrées sans aucun tabou. Diffusée avec le logo rouge, «Rome» a été tournée en Bulgarie, puis à Rome, dans les studios de Cinecittà.

Les producteurs ont mis le paquet pour reconstituer la cité, bigarrée comme un souk, avec ses ruelles crasseuses et ses graffitis obscènes sur les murs. La première saison se déroule entre 52 avant J.-C. et 44 avant J.-C. et retrace les luttes de pouvoir entre Pompée et César jusqu'à son assassinat. La seconde saison, que la TSR diffusera dans la foulée, se concentre sur les démêlés entre Marc-Antoine et Octave pour succéder à César. Fil rouge de cette saga pharaonique, deux légionnaires, Vorenus et Pullo, dont on suit les vies tumultueuses. Ils ont réellement existé puisque ce sont les seuls guerriers que César a cités dans son récit «La guerre des Gaules».

Anne-Catherine Renaud

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!