Actualisé 18.06.2018 à 22:38

Crise migratoireRome reçoit le soutien de Berlin sur l'immigration

La chancelière allemande s'est dite favorable à la gestion des demandes d'asile à partir de pays extérieurs. Mais de nombreuses questions demeurent.

1 / 34
Médecins sans frontières et SOS Méditerranée ont annoncé jeudi dans des communiqués «mettre un terme» aux opérations de sauvetage de leur navire humanitaire Aquarius, devenu le symbole de la crise politique autour de l'accueil des migrants et privé de pavillon depuis deux mois. (jeudi 6 décembre 2018)

Médecins sans frontières et SOS Méditerranée ont annoncé jeudi dans des communiqués «mettre un terme» aux opérations de sauvetage de leur navire humanitaire Aquarius, devenu le symbole de la crise politique autour de l'accueil des migrants et privé de pavillon depuis deux mois. (jeudi 6 décembre 2018)

AFP
La justice italienne demande la mise sous séquestre du navire L'Aquarius pour une histoire supposée de traitement de déchets toxiques. (mardi 20 novembre 2018)

La justice italienne demande la mise sous séquestre du navire L'Aquarius pour une histoire supposée de traitement de déchets toxiques. (mardi 20 novembre 2018)

kein Anbieter
Une pétition de 25'000 signatures a été déposée mardi à la Chancellerie fédérale, à Berne. Elle demande l'adoption du pavillon suisse pour le navire humanitaire Aquarius, actuellement immobilisé à Marseille. (9 octobre 2018)

Une pétition de 25'000 signatures a été déposée mardi à la Chancellerie fédérale, à Berne. Elle demande l'adoption du pavillon suisse pour le navire humanitaire Aquarius, actuellement immobilisé à Marseille. (9 octobre 2018)

Keystone

Rome reçoit le soutien de Berlin dans ses efforts pour réduire le nombre de migrants atteignant ses rivages. Angela Merkel juge positivement l'idée de gérer les demandes d'asile en Europe à partir de pays extérieurs comme la Libye.

Avant le départ des migrants

Lors d'une rencontre à Berlin lundi soir avec le nouveau président du conseil italien Giuseppe Conte, la chancelière Angela Merkel a assuré Rome de la solidarité de l'Allemagne. «L'Italie est l'un des pays qui accueillent un grand nombre de réfugiés en tant que pays d'arrivée», a-t-elle relevé.

Les deux pays sont d'avis qu'une solution est de régler le problème des migrants avant leur départ d'Afrique du Nord, en particulier en Libye. Il s'agit là de collaborer avec le Haut Commissariat aux réfugiés de l'ONU pour leur prise en charge. Et on pourrait même déjà traiter là les procédures de demandes d'asile, a précisé la chancelière.

Coopération étroite

Ce sont des questions dont nous allons discuter dans les mois à venir et sur lesquelles nous souhaitons coopérer très étroitement", a-t-elle continué. Berlin et Rome se sont dits sur la même longueur d'ondes en vue de mieux assurer les frontières extérieures de l'Europe et renforcer l'Organisation de garde-frontière Frontex.

La liste des mesures ne s'arrête pas là. Les chefs des gouvernements allemand et italien ont aussi convenu qu'il fallait lutter plus vigoureusement contre les passeurs et soutenir davantage les Etats africains. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!