Football: Ronaldo est le joueur de Premier League le plus insulté

Publié

FootballRonaldo est le joueur de Premier League le plus insulté

Selon l’Ofcom, quelque 68% des footballeurs de Premier League ont été victimes de harcèlement sur Twitter, au cours de la première moitié de la saison dernière.

Cristiano Ronaldo lors d’un match amical contre le Rayo Vallecano, le 31 juillet dernier.

Cristiano Ronaldo lors d’un match amical contre le Rayo Vallecano, le 31 juillet dernier.

AFP

En Angleterre, un rapport publié conjointement par l’Ofcom (l’autorité régulatrice des télécommunications au Royaume-Uni) et l’Institut Alan Turig démontre que Cristiano Ronaldo est le joueur de Premier League qui a subi le plus d’insultes sur Twitter durant la période d’août 2021 à janvier 2022. L’enquête, publiée cette semaine, précise également que huit joueurs de Manchester United font partie du top 10 de ce classement peu enviable.

Revenu en été 2021 à ManU, club où il avait évolué de 2003 à 2009, le Portugais de 37 ans a reçu 12’520 tweets à caractère insultant sur la période étudiée, sur un total de 576’915 messages mentionnant son nom (2,2 %). Il faut savoir que Cristiano Ronaldo a été mentionné dans 90% de tous les messages visant les footballeurs de Premier League et dans 97% des tweets injurieux. Un volume qui s’explique en grande partie par les 98,4 millions d’abonnés que compte l’attaquant.

À la deuxième place du classement figure Harry Maguire. Le capitaine des Red Devils a reçu moins de messages insultants que le Portugais (8954), mais au total, la proportion de ce genre de tweets est plus grande que celle du Portugais (14,90%). L’international anglais a été visé le 7 novembre, par une floppée de messages utilisant un langage insultant après avoir présenté ses excuses dans la foulée de la défaite (2-0) dans le derby mancunien contre City.

Au total, quelque 68% des footballeurs de Premier League ont été victimes de harcèlement sur Twitter au cours de la première moitié de la saison dernière, pointe l’Ofcom. L’étude révèle que 418 des 618 joueurs analysés ont reçu au moins un tweet injurieux, dont 8% relevaient de la discrimination, portant sur des caractéristiques comme leur race ou leur sexe. Le régulateur britannique a constaté que près de 60’000 des plus de 2,3 millions de tweets envoyés à des footballeurs de première division anglaise au cours des cinq premiers mois de la saison étaient abusifs.

«Ces résultats montrent le côté sombre du football. Les insultes sur les réseaux n’ont pas leur place dans le sport ni dans la société. Même si nos résultats montrent qu’une vaste majorité de supporters ont un comportement responsable, il faut que les responsables de ces sites en fassent plus pour arrêter ce fléau et permettre aux joueurs de pratiquer leur métier sans être sujet aux insultes violentes», a fait savoir Kevin Bakhurst, responsable du contenu numérique à l’Ofcom. 

Twitter a pour sa part déclaré avoir supprimé plus de 38’000 tweets abusifs. Un porte-parole du réseau social a déclaré à l’agence de presse britannique PA qu’ils étaient «engagés» dans la lutte contre les abus et ne toléraient pas le harcèlement fondé sur la race, l’origine ethnique, le sexe, l’identité sexuelle ou l’orientation sexuelle.

(Sport-Center/AFP)

Ton opinion

25 commentaires