Football: Ronaldo réfute tout viol et parle de «fake news»
Actualisé

FootballRonaldo réfute tout viol et parle de «fake news»

Dans une vidéo, la star portugaise de la Juve dément toute accusation et s'adresse directement à la femme qui l'incrimine.

par
Blaise Craviolini

Le magazine allemand «Der Spiegel» avait lâché une véritable bombe vendredi en donnant la parole à une femme que Cristiano Ronaldo aurait - selon elle - violée en juin 2009 à Las Vegas, dans le Nevada.

Dans cet article, Kathryn Mayorga, actuellement âgée de 34 ans, détaille les faits qui se seraient déroulés à l'Hôtel Palms Place. Le couple se serait rencontré d'un commun accord. Il y aurait ensuite eu viol anal dans la luxueuse suite du footballeur.

La victime présumée aurait signé un accord de confidentialité. Ce qu'elle a «toujours regretté», souligne-t-elle aujourd'hui. Les médias s'étaient déjà fait l'écho de ce document secret - via la plateforme «Football Leaks» - dans lequel Ronaldo s'engageait à lui verser 375'000 dollars contre son mutisme. Kathryn Mayorga a donc décidé de rompre ce silence.

«Je suis un homme heureux»

Confronté à un séisme dont on mesure bien l'ampleur, l'attaquant portugais a été contraint de réagir. Il a posté une longue vidéo d'une dizaine de minutes sur Instagram, dont un passage évoque cette affaire. «C'est une fake news», assure-t-il, tout sourire (sic!). Avant de s'adresser directement à son accusatrice: «Qu'est-ce que vous avez dit aujourd'hui? Ce sont de fausses nouvelles. Il est normal que vous souhaitiez devenir célèbre avec mon nom. Cela fait partie de mon travail. Je suis un homme heureux».

Au chapitre purement sportif, la Juventus accueillera Naples ce samedi à 18h00 pour le choc du week-end dans le scudetto. Cristiano Ronaldo aurait sans (nul) doute souhaité davantage de sérénité pour appréhender cette échéance...

Ton opinion